Besoins nutritionnels des poulains entre 8 et 12 mois

Publié le par Anne et Cat

 

Maintenant que vous êtes imbattables sur les UFC et les MADC, essayons de comprendre les besoins nutritionnels d’un jeune poulain de selle ou de trait.

 

Le cas des poneys, sera étudié à part parce qu’il pose des problèmes spécifiques.

 

Pendant la première année, le développement du squelette est prioritaire. Le poulain grandit et s’allonge. Par contre, les os s’épaississent peu.

 

Les besoins des poulains sont définis en fonction du poids adulte. Evidemment il s’agit d’une estimation. Si le poulain est issu de parents de même format, on peut sans beaucoup se tromper estimer qu’il aura le même poids adulte que ses parents.

 

Mais si le poulain est issu d’un croisement entre parents de formats différents, c’est plus délicat. Pour l’estimer, il faut se rappeler qu’en moyenne, à 6-7 mois, le poulain fait 45 % de son poids adulte et à 1 an, 65 %.

 

Type

Selle

Selle

Selle

Selle

Trait

Trait

Poids adulte kg

450

500

550

600

700

800

Poids actuel kg

300

320

340

360

410

460

Gain de poids g/j

650-750

700-800

750-850

800-900

600-700

700-800

UFC

5,1

5,5

5,8

6,2

5,6

6,5

MADC (g)

560

590

630

660

590

660

Ca (g)

36

39

41

44

40

46

P (g)

20

22

23

24

23

26

Consommation kg MS/j

5,0-7,5

5,5 – 8,0

6,0 – 8,5

6,5 – 8,0

7,0-8,0

8,0 – 9,0

MS = Matière sèche

(Source : INRA 2009)

 

Le poulain sevré est particulièrement sensible à la qualité de la ration car le lait n’est plus là pour prévenir les carences en acides aminés indispensables, en minéraux et en vitamines. La qualité de la ration apportée est d’autant plus importante.

 

A l’opposé, il faut prévenir une suralimentation, souvent par abus de céréales, qui sous prétexte de faire grandir pousse à l’engraissement, ce qui est particulièrement néfaste au développement osseux et aux performances futures.

 

La consommation de fourrage ne peut guère dépasser 0,5 kg de MS pour 100 kg de poids vif soit 1,5 kg de MS pour un poulain de 300 kg.

 

Le concentré donné en complément devra doser environ 13 % de MADC avec 0,7 % de lysine. Les quantités ne doivent pas excéder 4-5 kg par poulain et par jour, fractionnés en petits repas.

 

La concentration énergétique de la ration doit être suffisante pour qu’une UFC soit apportée par moins de 1,5 à 2 kg de MS. Pour limiter les quantités d’amidon, il est possible d’apporter de l’énergie un complément de matières grasses.

 

Le rapport MADC/UFC doit être de l’ordre de 110-120 g MADC/UFC.

 

Le rapport phosphocalcique Ca/P peut varier entre 1,8 et 3 au maximum.

 

Le rapport zinc /cuivre doit être de l’ordre de 2,5 à 3.

 

Cat