Bonnes pratiques d'utilisation des crèmes antiseptiques et antibiotiques

Publié le par Anne et Cat

 

Les crèmes antiseptiques ou antibiotiques ont toutes vocation à finir sur un milieu infecté ou souillé comme les plaies, les abcès, les brûlures...

 

Nous espérons donc, quand nous mettons ce produit, éliminer les germes... mais les études montrent que dans la plupart des cas, après quelques jours de traitement assidu, il n'en est rien.

 

En effet, notre crème « miracle » est devenue un nid douillet pour les plus résistants des germes et constitue donc un magnifique bouillon de culture. Un mélange qui peut plomber la zone soignée de germes résistants au produit utilisé. Au lieu de soigner, on ensemence !

 

On peut alors se demander comment des germes sont arrivés dans notre tube ou notre pot de crème. La réponse est simple, ils se sont servis d'un vecteur : nous.

 

Remémorons-nous cet instant où nous soignons notre animal favori : on prend le tube ou le pot dans une main, on stabilise l'animal de l'autre. Puis on presse le tube ou on ouvre le pot et on va se servir avec la main qui vient de toucher l'animal. Les premiers germes en profitent pour souiller l'entrée du tube ou le pot. Et oui, même désinfectées à fond les mains ont toujours des germes et surtout des germes résistants...

Et là, qui ne s'est jamais retrouvé à court de crème au milieu de la plaie ? Premier réflexe, on reprend dans le pot ou au tube avec une main souillée par la plaie... et on ensemence largement la crème pour sélectionner de bien méchants germes.

 

La solution ?

 

Prélever une partie de la crème en renversant le pot ou en écrasant le tube et la déposer dans votre main ou dans une coupelle propre. Prendre et reprendre uniquement dans la coupelle ou la main, jeter le reste à la fin des soins (ou badigeonner large l'animal). Ainsi, vous aurez un minimum de contaminations et donc votre crème restera efficace.

 

A bientôt,

Anne

Publié dans Pharmacie