Calculer la ration de mon cheval ou de mon poney : 1. faire un état des lieux

Publié le par Anne et Cat

 

Suite à cette présentation, la première chose à faire est d’établir un état des lieux de votre cheval (poney ou âne, c’est du pareil au même).

 

1. Estimer son poids actuel

 

Il y a quelques chanceux qui ont une balance pour peser le bétail (ou dont le voisin agriculteur est très sympa). Pour ceux-là aucun problème.

 

Pour tous les autres, la seule solution est l’estimation. Le pifomètre n’est pas forcément mauvais mais… c’est du pif. Il reste cependant la seule méthode lorsque vous avez un animal un peu – ou beaucoup – farouche.

 

Il est acceptable si vous avez l’habitude et en outre que vous êtes dans une situation non critique : en gros, si vous faites une erreur, vous ne la payerez pas trop cher et vous aurez le temps de la rectifier avant d’avoir des soucis.

 

Sinon, vous utilisez les différentes équations vous donnant le poids à partir du périmètre thoracique et pour certaines de la hauteur au garrot :

 

  • Pour le cheval
  • Pour le poney A, B, C ou D (double poney, poney, shetland, toy...)
  • Pour l'âne
  • J’ai même établi un petit tableau à lecture directe pour le poulain en croissance. Attention, cela donne le poids actuel du poulain qui pourra vous servir pour certains calculs mais la plupart des tables se basent sur le futur poids adulte du poulain. Alors là, c'est à la louche en fonction de sa taille estimée.
  • Il existe aussi des rubans barymétriques qui permettent de déterminer directement le poids du cheval et qui sont adaptés soit aux poulains sevrés soit au cheval adulte. 

     

 

2. Estimer son état d’engraissement

 

Là, je ne vous parle pas esthétique façon maillot de bain sur la plage. Je vous parle santé. Votre cheval peut être trop maigre ou trop gros. Un peu ça va, beaucoup bonjour les dégâts… et l’un n’est pas meilleur que l’autre.

 

Il est donc souhaitable de naviguer en fonction de la situation entre légèrement maigre et modérément charnu. Regardez votre cheval :

 

Les côtes :

  • Elles sont visibles mais recouvertes d’une légère couche de graisse = légèrement maigre
  • On ne peut plus les voir mais on peut les sentir = modérément charnu

 

Le dos :

  • Les vertèbres sont légèrement proéminentes = légèrement maigre
  • Le dos est plat mais charnu = modérément charnu

 

La croupe « double » hors race de trait et cob, est un indice d’un animal trop gras. Chez ces derniers, attention de ne pas confondre les masses musculaires normales pour ces races et des dépôts de gras qui sont aussi nocifs pour elles que pour les autres.

 

Croupe double sur une jument de trait. Techniques d'élevage. Nantes

(Merci à Pépé Dynamit pour cette jolie photo)

 

Et quelle que soit la race, l’encolure ne doit jamais faire de bourrelets au niveau de la crinière.

 

Un état d’engraissement insuffisant ou trop important doit amener à augmenter ou à modérer la ration de 10 % maximum.

 

Si vous êtes proches de la limite haute ou basse, il est généralement suffisant d’avoir une politique plus « radine » ou plus« généreuse » au moment de la distribution… le fait de mettre simplement une mesure bombée ou tout juste remplie aura alors une efficacité certaine mais toute en douceur.

 

Vous voilà donc avec un coefficient d’état : - 10 %, 0 ou + 10 %. Vous noterez qu’entre un animal trop maigre et un trop gras, cela fait quand même 20 % d’écart. C’est non négligeable !

 

3. Noter son état physiologique

 

  1. Croissance : jusqu’à 3 ans.
  2. Gestation : à partir du 8e mois
  3. Lactation : en fonction du stade de lactation (et donc de la date de naissance du poulain). Pour faire simple, montée de la production laitière pendant les deux premiers mois puis décroissance lente.
  4. Travail : intensité et durée (valable pour un travail régulier) ; une correction est à apporter pour le cheval de compétition brusquement mis au repos.
  5. Reproduction : pour l’étalon
  6. Age : vieux chevaux (les jeunes sont pris en compte dans la croissance)
  7. Race, espèce : cheval de sang ou non, poney, âne
  8. Maladies récentes ou en cours : peuvent avoir des répercussions sur les contraintes de la ration

 

Une fois cet état des lieux fait, vous pouvez passer à l’étape suivante à savoir estimer les besoins de votre cheval.

 

Alors à la prochaine !

 

Cat