Comportement et dressage du cheval : le geste inédit (2ème partie)

Publié le par Anne et Cat

 

Surprise, programmé d'avance, intéressant, réfléchi... l'inédit ne s'improvise pas, il n'est qu'un maillon du processus d'apprentissage mais il est essentiel à sa réussite.

 

La première partie de cette article est .

 

Comment ce cheval envisage la nouveauté ?

 

Il suffit de lui demander !

 

Pour cela, on effectuera un « geste inédit » qui, par définition, sera nouveau pour le cheval.

 

Cependant, on n'effectuera pas ce geste au hasard car il devra répondre à un certain nombre de critères.

 

  • Il devra être neutre, ni agressif, ni rassurant,

  • Il ne devra pas mettre en difficulté l'opérateur ou le cheval,

  • Il devra se faire dans des conditions de sécurité optimale (possibilité de se mettre à l'abri pour l'opérateur, possibilité de fuite pour le cheval, distance de sécurité pour laisser le temps aux deux de réagir...),

  • Il ne devra pas être brusque ou « vite-fait ».

 

Personnellement, je pratique souvent le geste inédit suivant : je me place, à une distance de 3 à 5 mètres, face à l'épaule du cheval, je le regarde et sans un mot, je m'agenouille lentement (descente en 3 à 5 secondes) le dos bien droit (pour rester neutre : les prédateurs se tapissent...), en posant un genou au sol (pour la stabilité et le confort de la position), j'attends 10 à 15 secondes puis je me redresse lentement (3 à 5 secondes sauf si urgence !).

 

Il va de soi que l'on effectue ce geste avec la sortie à moins d'un mètre derrière soi, en étant calme et détendu et en ayant une bonne condition physique (genoux qui bloquent, craquent, font mal... s'abstenir).

 

Il ne faut jamais tenter ce geste avec un cheval envahissant car il ne tiendra pas les 3 à 5 mètres de distance et vous aurez du mal à vous échapper assez vite si ça dégénère.

 

A ce geste inédit, plusieurs réponses possibles dont voici les plus courantes :

 

  • Le cheval vous regarde les naseaux dilatés, il souffle fort et s'apprête à fuir : il craint la nouveauté, elle devra donc être bien anticipée. Procédez par petites touches sans grands bouleversements. Mettez en place une routine. Rassurez-le souvent, expliquez lui tout dans le calme et la patience... Bien appliquée, la méthode éthologique peut aider ce type de chevaux.

  • Le cheval vous regarde la queue en panache, il souffle, donne des coups de tête dans l'air, trottine, vient vers vous ou tourne autour de vous : c'est un joueur. La nouveauté, il aime ça. Un cheval avec qui il faudra perpétuellement innover et travailler pour éviter l'ennui du train-train quotidien.

  • Le cheval continue son activité sans se soucier de vous apparemment. Si vous êtes attentif, vous entendrez peut-être le cheval souffler et vous le verrez se tendre légèrement : c'est un sceptique. La nouveauté, il l'ignore mais elle l'énerve. Ce cheval peut d'ailleurs aller jusqu'à vous menacer ou vous attaquer si vous persistez dans les gestes inédits. La nouveauté devra être introduite par petites touches en se contentant de donner l'essentiel et en laissant le cheval réfléchir. Méthode éthologique fortement déconseillée.

  • Le cheval vient vous voir au pas, le nez tendu, les oreilles en avant, il souffle parfois : c'est un curieux. La nouveauté l'intrigue, il s'en méfie plus ou moins selon ses expériences passées. Laissez-le découvrir la nouveauté en prenant garde à son nez qu'il mettra partout... Évitez-lui les mauvaises surprises, en lui apprenant le « pas touche ! », il vous en sera gré.

 

Attention !

 

Si vous êtes propriétaire ou qu'un cheval vous connait bien, ne tentez pas le geste inédit. Tout d'abord parce que vous aurez une réponse qui n'aura rien de significatif (le cheval vous connait) et qu'en plus cela peut devenir dangereux.

 

Certains chevaux paniquent (surtout s'ils tiennent à vous !) en vous voyant avoir un geste que vous n'avez jamais eu et cherchent à vous aider.

 

J'ai eu par exemple le cas d'un cheval qui m'a donné des coups d'antérieur et qui m'a bousculé parce que j'étais à genou... pour m'aider à me redresser. Certains vont même jusqu'à aller chercher de l'aide ou hennir. Épargnez-leur ce stress et demandez à quelqu'un qui ne connait pas (ou peu) le cheval de faire le geste. Libre à vous ensuite d'interprèter la réponse...

 

Cheval présentation en main - copyright : techniques-elevage.over-blog.com, Nantes

 

A bientôt

Anne