9 septembre 2012 7 09 /09 /septembre /2012 04:07

 

 

Après la présentation de l’ensemble de la démarche, vous avez :

 

Mais courage, vous arrivez à la partie passionnante… si, si !

Comparer ce que vous lui donnez aujourd’hui à ce dont il a réellement besoin

C’était le but de l’opération.

 

Exemple d’une ration donnée à un cheval de CSO (travail léger) (Wolter, 1999)

 

Foin de pré : 3 kg, Avoine : 1 kg, Aliment composé : 3kg, Paille 3 kg

 

Le calcul que vous connaissez par cœur maintenant donne les résultats suivants :

 

 

MS kg

UFC

MADC g

Ca g

P g

Zn mg

Cu mg

Apports

8,9

5,4

751

70

33

410

129

Besoins

11,5

5,5

470

30

18

600

200

 

 

MS = matière sèche ; UFC = Unités Fourragères cheval (énergie) ; MADC = Matières Azotées digestibles cheval (azote sous forme de protéines ou non) ; Ca = calcium ; P = phosphore ; Zn = zinc ; Cu = cuivre

 

Donc on apporte 1,7 kg de MS/UFC ; 140 g MADC/UFC ; Ca/P = 2,1 ; Zn/Cu = 3,2

 

Que tirer de ce tableau ?

 

On apporte 8,9 kg de MS moins que le maximum de 11,5. Donc la ration peut être mangée par le cheval sans se distendre le ventre. Elle est donc favorable pour un cheval de sport. Ceci étant, elle reste quand même suffisamment volumineuse pour ne pas avoir de risques particuliers de coliques.

 

Confirmation : 1,7 kg de MS par UFC est tout à fait dans les normes classiques (1,5 à 2 kg de MS par UFC). Donc encombrement correct.

 

Pour les UFC, on apporte 5,4 et les besoins sont de 5,5. Compte tenu de l’imprécision des estimations, c’est bonnet blanc et blanc bonnet !

 

Pour les MADC, on apporte 751 g et les besoins sont de 470 g. Ce type de situation est extrêmement fréquent sur les chevaux de sport dont on espère ainsi améliorer les performances. En fait, non seulement, cela coûte cher mais en plus on fatigue le rein et le foie ce qui peut conduire à une sensibilisation allergique avec manifestations cutanées et aussi à des fourbures ou des coliques.

 

Les besoins en Ca et en P sont couverts. Le rapport phosphocalcique de 2,1 est acceptable (inférieur à 3).

 

Par contre, les besoins en Cu et en Zn ne sont pas couverts.

 

 

Exemple d’une ration donnée à une jument en début de lactation

 

Foin de pré : 8 kg, Avoine : 4 kg, Mash 5 kg

 

Le calcul qui commence à vous sortir par les yeux, donne les résultats suivants :

 

 

 

 

MS kg

UFC

MADC g

Ca g

P g

Zn mg

Cu mg

Apports

12

10

887

43

49

230

70

Besoins

12

9

770

47

40

950

315

 

 

Donc on apporte kg MS/UFC = 1,2 ; g MADC/UFC = 89,6; Ca/P = 0,88 ; Zn/Cu = 3,3

 

Qu’en pensez-vous ?

 

Concentration énergétique de la ration (kg MS/UFC) importante mais pas aberrante. Toutefois, si la jument est sujette aux coliques, un peu plus de fibres ne ferait pas de mal. Apports en énergie (UFC) et protéines (MADC) corrects.

 

Par contre, on a un grave déséquilibre du rapport phosphocalcique qui est à 0,88 alors que je vous rappelle qu’il devrait être de 1,5 pour une jument en lactation ! En outre, la quantité de calcium apportée (43 g) est insuffisante. Inutile de vous dire que la jument va puiser dans le calcium de ses os pour couvrir les besoins. Cela compromet donc sa carrière notamment en favorisant les fractures et les troubles osseux.

 

Et puis lorsqu’on regarde non seulement les apports absolus en Zn et en Cu, mais aussi le rapport entre les deux, c’est une catastrophe.

 

Si cette ration n’est pas corrigée, c’est tout l’avenir de la jument qui est compromis tant sur le plan osseux que sur le plan de la reproduction… sans parler des risques sur le poulain.

 

A vous de jouer pour analyser les résultats que vous obtenez sur votre propre cheval…

 

Si tout va bien, vous pouvez vous arrêter avec un grand ouf de soulagement. S’il y a quelques problèmes, rendez-vous à l’étape suivante… je me reprendrais bien un café personnellement.

 

A la prochaine.

 

 

Cat

 

Jument suitée et son poulain Selle Français (SF) en présentation d'élevage

Partager cet article

Par l'équipe de techniques d'élevage Anne et Cat - dans Alimentation Ration Spéciale équidé

Outil De Recherche Par Mots Clés

Techniques d'élevage

 

Une source d'informations animalières gratuite et professionnelle rédigée par une équipe pluridisciplinaire. Une expertise au meilleur coût et en toute indépendance pour améliorer le bien-être de votre équidé, son alimentation et amener à une meilleure connaissance de celui-ci.
 
Qui sommes-nous ?
 
Hébergé par une entreprise familiale créée en 1995, Techniques d'élevage vous offre aujourd'hui plus de mille articles en accès libre sur cette page et des services payants personnalisés. 
 
Vous pouvez également nous retrouver en tant qu'experts, rédacteurs ou chroniqueurs dans différents journaux et supports et sur la plupart des réseaux sociaux.

 

Techniques d'élevage - le site

 

  

Catégories D'articles Et Sujets

- Contact -