Faites comme votre pharmacien : retournez la boîte !

Publié le par Anne et Cat

 

N'avez vous jamais vu votre pharmacien retourner une boîte de médicaments juste avant de donner un conseil ? Faites le test, vous gagnerez à tous les coups ! Belote, rebelote et dix de der.

 

En effet, les « noms commerciaux » ne permettent pas d'être sûr de la composition d'un médicament :

  • deux noms commerciaux différents ne veulent pas dire deux molécules différentes.

  • deux noms commerciaux proches ne signifient pas deux molécules identiques.

 

Nous allons prendre l'ACTI DOXY 20 et le RONAXAN 20 %, deux noms totalement différents mais la molécule est la même : la doxycycline, un anti-bactérien ; même forme pharmaceutique : poudre orale ; même concentration : 0,2 g pour 1 g de poudre. La seule différence notable est que le RONAXAN 20 % peut se dissoudre dans le lait.

 

Si vous changez de boîte pour vos animaux (surtout dans le cas des vermifuges) le seul moyen d'être sûr de changer effectivement de molécule est de retourner la boîte.

 

Un autre exemple est l'ALUMISOL et l'ALUMINAL, des noms proches et lorsqu'ils sont écrits rapidement difficiles à différencier :

  • l'ALUMINAL : poudre pour suspension orale de salicylate basique d'aluminium et de kaolin. C'est utilisé comme traitement des diarrhées chez les chevaux, moutons, bovins.

  • L'ALUMISOL : suspension externe cicatrisante en flacon.

 

Rien à voir !

 

Nous en resterons là dans les exemples mais on comprend mieux le cours de hiéroglyphes des pharmaciens pour lire les ordonnances ! Un cours d'ailleurs appelé « opération Champollion » !

 

En conclusion : pour être certain de ce que vous donnez, il faut retourner !

 

Et vive les ordonnances informatisées !!!

 

François

Publié dans Pharmacie