Il attendait son maître

Publié le par Anne et Cat

 

Ce matin-là, un petit nouveau se tenait au centre de l'enclos des lapins.

 

Une petite boule de poils blanc, des oreilles grises et de petits yeux bleus, un lapin nain bravait la pluie matinale. Il se tenait là, recroquevillé, les oreilles rabattues mais il semblait ne pas vouloir se mettre au sec.

 

Les visiteurs arrivaient. Quelques uns se pressaient autour de l'enclos, admirant la jolie frimousse du petit nouveau. Le lapin demeurait impassible, acceptait les caresses et les gourmandises mais sans grande joie.

 

Un enfant au loin éclatait de rire. Le lapin se redressa sur ses pattes arrières, se tendit au maximum pour voir par dessus la clôture, les vibrisses frémissantes. Quand le petit garçon fut assez proche, le petit lapin se recroquevilla.

 

Un deuxième petit garçon arrivait, le lapin se relevait, se tendait... puis retombait en apercevant l'enfant.

 

Une petite fille venait à son tour voir le lapin, il ne réagissait pas.

 

Une voix, un rire de petit garçon suffisait à déclencher la réaction du lapin mais il se rendait vite compte que cette voix et ce rire n'étaient pas la voix et le rire qu'il espérait tant.

 

Une semaine plus tard, le lapin avait admis qu'il ne reverrait plus jamais son jeune maître et il arrêta de le chercher.

 

A bientôt

Anne

Publié dans Anecdote