Je déteste les poulains trop sages !

Publié le par Anne Cat et François

 

Un pré. Un poulain de 6 mois. Nous arrivons. Le poulain s'approche : curiosité normale.

Il se laisse caresser : il est confiant.

Il pose sa tête sur mon bras : je ne bouge pas.

Lui non plus : je n'apprécie pas.

Pendant que nous discutons, il reste là, calme, immobile... alors là, je n'aime plus du tout.

 

De nos jours, on fait de la désensibilisation de plus en plus jeune. Les poulains sont vendus avec un certificat « manipulation proof ».

 

Donc on trouve tout à fait normal qu'un poulain soit calme, qu'il reste immobile à côté de vous. Généralement même on se félicite de son tempérament placide et sans peur.

 

Pour moi, ce calme est paniquant. Car régulièrement, il s'agit du calme d'un animal qui s'économise.

 

La méconnaissance de personnes qui n'ont jamais alimenté que des chevaux adultes, la peur de trop pousser son poulain, de le « brûler à l'avoine », l'envie de retour au naturel font qu'aujourd'hui, les jeunes poulains que je rencontre souffrent finalement assez souvent de mal-nutrition voire carrément de sous-nutrition.

 

Et là, je ne parle pas de tortionnaires, mais de propriétaires ou d'éleveurs soucieux de bien faire.

 

Le problème, c'est qu'un poulain sous-nutri n'est pas forcément maigre. On ne lui voit pas les côtes avant un stade très avancé. C'est généralement un animal avec un poil un peu rêche (mais c'est normal, c'est un poil de poulain), un gros ventre (c'est la preuve qu'il mange bien et puis il a été vermifugé récemment), une allure très poulain y compris sur des animaux de près de 2 ans (Il est vraiment mignon) et surtout un comportement très calme (c'est normal, on l'a désensibilisé très jeune, il n'a peur de rien).

 

En fait, il a le poil rêche parce qu'il est carencé. Il a un gros ventre parce que sa nourriture n'étant pas adaptée, il avale tout ce qu'il trouve, foin ou herbe, pour essayer tant bien que mal de couvrir ses besoins. Il garde une allure poulain parce qu'il limite sa croissance. Il a un tempérament très calme parce qu'il n'a pas d'énergie à gaspiller.

 

Un poulain en forme, cela bouge, cela saute comme un cabri, cela ne reste pas plus d'une minute en place, cela a un ventre à peine visible et un poil brillant. Et le temps de lire cette phrase, il vous a déjà trouvé une nouvelle bêtise à faire. Bref, un poulain en état, ce n'est vraiment pas sage !

 

Même si c'est bien éduqué, si c'est gentil... cela doit rester impatient et innovateur. Sinon, tous les clignotants sont au rouge.

 

Si nous revenons à notre poulain trop sage, en plus, son gros ventre lui joue souvent des tours parce que le propriétaire le trouvant gros, limite l'apport de concentré... il ne faut pas trop pousser les poulains, sinon on a des risques d'ostéochondrose. Certes. Tout est dans la nuance.

 

Évidemment, le risque est d'autant plus grand qu'il s'agit d'une race à fort développement. Un poulain destiné à avoir un poids adulte de 600 kg, doit vous prendre en moyenne entre 6 et 12 mois ses 550 g par jour pour avoir une croissance qualifiée de modérée et 700 à 800 grammes par jour pour une croissance optimale.

 

Sachant que la croissance est un processus qui se ralentit et qu'il s'agit de chiffres moyens sur la période 6-12 mois, cela veut dire que votre poulain Hanovre au sevrage à 6 mois doit stocker facile ses 900 grammes par jour.

 

Et tout cela, il doit le trouver dans sa gamelle.

 

Bref, il vaut mieux l'avoir en photo qu'en pension !

 

Cela correspond grosso modo aux besoins qu'il aura lorsqu'il sera adulte au travail. Sauf que bien sûr, la quantité qu'il peut ingérer tous les jours et ses capacités digestives ne sont pas du tout celles qu'il aura à ce moment-là !

 

Il lui faut donc une nourriture d'excellente qualité, très digestible, assez concentrée, avec des apports et des équilibres irréprochables.

 

Un autre piège : les propriétaires ou les éleveurs qui ont l'habitude de poulains poneys ou de race rustique. Petite taille = croissance moins rapide = nourriture moins exigeante.

 

Un jour, ils passent à des animaux beaucoup plus grands donc à croissance nettement plus rapide et ils gardent leurs façons de faire. Sauf que l'animal n'est pas le même.

 

Pour vous donner une idée sur la même période entre 6 et 12 mois, un poulain poney qui fera 200 kg adulte, prendra 220 grammes par jour soit un croissance pas loin de 4 fois moins rapide.

 

Et oui, comme les deux poulains seront adultes au même âge, forcément, c'est le format adulte qui détermine la vitesse de croissance du poulain.

 

Pour compliquer l'affaire, les besoins d'un poulain, cela change vite, très vite. Donc grosso modo, il faut revenir sur la ration au plus tous les 6 mois. Et plus encore que pour les adultes, la ration d'un poulain, cela se calcule.

 

Une éleveuse me racontait récemment que ses poulains avaient toujours d'excellentes appréciations en concours d'élevage et par la suite, brillaient sur les terrains. La génétique certes, était excellente. Mais surtout, les rations étaient calculées régulièrement.

 

Sur un plan financier, cela ne revenait pas plus cher parce qu'elle n'achetait que des produits de base et des compléments minéraux, pas d'aliment industriel tout fait ni des compléments variés.

 

L'amateurisme sur ce point, se paie cher et peut très facilement avoir des conséquences définitives...

 

Alors, à vos calculettes !

 

A bientôt.

Cat

 

Poulain selle Français sous la mère. Copyright Techniques elevage.

Publié dans Anecdote

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :