La clôture électrique : les secrets de la prise de terre

Publié le par Anne et Cat

 

La prise de terre

 

Une clôture électrique fonctionne comme un circuit électrique, dont une des composantes est la terre. Il est donc capital que le raccordement à la terre du poste soit parfait, sans quoi la plus belle clôture sera totalement ou partiellement inefficace.

 

C’est souvent le maillon faible de l’installation. 8 fois sur 10, si votre clôture manque de piquant, c'est de la faute de la prise de terre.

 

Pour un maximum d’efficacité, il vaut donc mieux installer une bonne prise de terre (si possible à quelques mètres de l’électrificateur).

 

Pour cela, choisissez l’endroit le plus simple pour vous, le plus humide et le moins dur pour l’enfoncer dans le sol.

Enfouissez au moins 2 piquets galvanisés de 1 m, distants d’environ 2 m (ou 1 piquet de 2 mètres).

Raccordez les piquets entre eux, si possible dans le sol, puis reliez-les à la borne terre de l’électrificateur.

Utilisez un fil bon conducteur comme un gros fil de fer galvanisé diamètre 2,5 mm.

Arrosez le sol lors de l’installation pour obtenir un bon contact entre les piquets et la terre.

 

N’oubliez pas que la prise de terre doit communiquer avec l’humidité générale du sous-sol et conduire le courant jusqu’aux sabots de votre cheval, parfois à 2 km de là !

 

Cela va sans dire, les piquets ne doivent en aucun cas être peints, la peinture étant un isolant.

 

Il est parfois impossible d’enfoncer une tige de mise à la terre parce qu’il y a des roches par exemple. Dans ce cas, enfoncez 4 ou 5 tiges de mise à la terre à un angle de 45° aussi profondément que possible. Disposez-les dans un cercle tout comme les rayons d’une roue. Connectez toutes les tiges de mise à la terre ensemble avec un fil de mise à la terre et revenez à la borne de l’électrificateur.

 

Pour les installations délicates (clôture longue, sol très sec) augmenter au maximum l’efficacité en multipliant les prises de terre.

 

Pour tester la prise de terre, il suffit de la toucher, on ne doit rien ressentir lorsque la clôture fonctionne. Si vous sentez du courant, c’est qu’elle n’est pas suffisante. En effet, si elle est trop courte et donc uniquement dans la partie sèche du sol, tout se passe comme si l’animal était isolé.

 

Si vous êtes perfectionniste ou que vous avez des problèmes particuliers, voici la méthode officielle pour tester votre prise de terre :

 

Appuyez une tige de métal nu (piquet en métal) sur le fil sous tension à environ 30 m de l’électrificateur pour simuler une grosse quantité d’herbe.

 

En utilisant un voltmètre de crête conçu spécialement pour les clôtures électrifiées (un voltmètre normal ne résistera pas), mesurez la tension entre la tige de mise à la terre et une sonde de fil enfoncée environ 2 m dans la terre à partir de la tige de mise à la terre.

 

Si la tension mesurée est supérieure à 500 volts, c’est que vous avez besoin d’ajouter une autre tige de mise à la terre raccordée à la première.

 

Répétez le test avec le voltmètre et, au besoin, ajoutez une troisième tige de mise à la terre.

 

Si trois tiges de mise à la terre ne fonctionnent toujours pas, vous devrez peut-être considérer de changer votre clôture pour une clôture à fils alternés.

 

Le problème est que la qualité de la mise à la terre évolue avec le temps en fonction de la nature du terrain et des conditions climatiques.

 

Précautions

 

La prise de terre de la clôture ne doit pas être commune à votre habitation (ni à un autre électrificateur) et doit en être située éloignée de plus de 10 mètres. Une mauvaise mise à la terre pourrait entraîner une tension vagabonde.

 

La prise de terre peut être située loin de l’électrificateur, voire à l’autre bout du champ, si cela vous arrange.

 

La prise de terre ne doit pas s’effectuer sur une conduite d’eau ou un puits, comme on pouvait le voir autrefois. En cas de foudre, le système pourrait s’avérer extrêmement dangereux.

 

Vérifiez les tiges de mise à la terre environ tous les deux ans. Les tiges de mise à la terre vont rouiller et, après un certain temps, ne fourniront plus une bonne mise à la terre.

 

Pour palier l’insuffisance de mise à la terre, il est possible d’utiliser la technique dite des fils alternés ou de clôture de retour par la terre. Il s’agit de relier chaque hauteur alternativement à la borne + et à la borne - de l’électrificateur. Le fil inférieur sera toujours positif. Dans ce cas, c’est le contact par le corps de l’animal entre le fil positif et négatif qui sera dissuasif.

 

Autre solution : Utilisez des tiges de mise à la terre supplémentaires branchées au fil mis à la terre à tous les 400 m. Les animaux seront alors toujours à moins de 200 m d’une terre. Ce type de clôture possède l’avantage de fonctionner même si le sol est gelé ou extrêmement sec.

 

Eviter de placer une clôture sous les fils haute tension EDF.

 

Il est interdit d’électrifier des barbelés !

 

Avec tout cela, votre prise de terre sera impeccable !

 

A demain

 

 Cat

Publié dans Clôture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :