Méthode d’injection : intraveineuse

Publié le par Anne et Cat

Cette méthode est des 3 que je vous ai présentées, la plus difficile à mettre en œuvre et la plus impressionnante. De plus, l’injection intraveineuse d’un médicament fait qu’il agit presque instantanément ce qui est plus que dangereux en cas d’erreur de dosage ! C’est pourquoi, c’est une injection qui se fait lentement.

 

La veine du cou est le plus souvent utilisée. On ne fait donc pas de garrot mais une pression à l’aide du pouce sur la veine en bas du cou(elle est aussi plus facilement visible si elle est légèrement comprimée). Cette pression sera relâchée au moment de l’injection du produit mais pas avant (même système si on fait un garrot).

 

Immobiliser la veine en maintenant la peau sous le point d’injection. Si l’aiguille est biseautée, le biseau doit être placé sur le dessus, de même si la seringue est graduée, les graduations seront sur le dessus. Insérez l’aiguille à 15-30° d’abord puis parallèlement (on traverse la paroi du vaisseau puis on se déplace un peu). Cette technique demande un peu d’habitude. Retirez légèrement le piston pour s’assurer que l’on est bien dans une veine et mélanger un peu de sang au produit. Injectez doucement.

 

Retirez l’aiguille en exerçant une contre pression à l’aide d’un tampon imbibé de désinfectant, maintenez-le quelques instants pour stopper les saignements.

 

Les aiguilles utilisées font le plus souvent entre 1,5 et 2 pouces de longueur.

 

Si vous n’êtes pas habitués, je vous conseille de demander à votre vétérinaire d’effectuer cette injection. Mais si vous n’avez pas le choix, je viens de vous donner la théorie…

 

 

Le schéma ci-dessus provient du site : http://www.fao.org/DOCREP/T0690F/t0690f0d.htm
Dans ce site, ils conseillent sur les gros animaux de mettre en place une corde (visible sur le schéma) mais je n'ai jamais vu cela en pratique...

 

A bientôt

Anne