Pinguicula, une plante carnivore pour débutants

Publié le par Anne et Cat

Les pinguiculas sont des plantes carnivores de culture facile et agréable. Il en existe plusieurs sous-espèces avec des variations de couleurs, de formes, à floraison plus ou moins tardive…

 

C’est une plante de milieu humide et chaud. Elle doit être maintenue en intérieur (minimum 15°C, plusieurs jours à 10°C ne posent pas de problème à condition que la surface sous le pot soit " chaude " : pas du carrelage), 18-20°C semble être une bonne fourchette de température.

 

La seule difficulté avec les pinguiculas c’est leurs feuilles, elles sont très fragiles, en effet, les glandes qui produisent le mucus collant se désagrège facilement. Au moindre contact avec vos doigts, de l’eau d’arrosage, les bords du pots, les feuilles se nécrosent au bout de quelques jours. Si perdre une feuille sur un plant adulte pose peu de problèmes, il n’en ait pas de même chez un jeune plant. De même, le vent et la lumière vive du soleil de midi abîme les feuilles qui se nécrosent.

 

Cette plante, avide d’humidité, appréciera les arrosages réguliers avec un milieu toujours frais (votre doigt touche le substrat et doit sentir l’humidité sans avoir de l’eau dessus). Il faut éviter à tout pris de mettre de l’eau sur les feuilles, mais si cela arrive, aspirez l’eau à l’aide d’un essuie-tout ou d’un papier absorbant sans toucher la feuille (votre contact serait destructeur).

 

Les plantes carnivores sont souvent entourées d’une mousse, on l’appelle la sphaigne. Celle-ci prodigue de l’humidité, un pH acide, une meilleure aération des racines (elle ne se tasse pas comme la terre au bout d’un certain nombre d’arrosages). Elle est donc bénéfique pour la plante et doit être soignée autant qu’elle. C’est le contact de la mousse qui vous permettra de déterminer le taux de sécheresse du milieu.

 

Pour les plantes carnivores, on conseille souvent de ne pas mettre d’engrais, nocif à forte dose. Le problème c’est que si on a une plante dans un appartement avec peu de proies à capturer, la plante peut ne pas avoir assez pour se nourrir (surtout en p"riode de croissance ou de floraison) et comme mettre un morceau de steak ou chasser ne suffit pas toujours, je vous conseille de donner un peu d’engrais à vos plantes. Pour cela, achetez de l’engrais pour orchidées et diluer 5 fois plus que ce qui est marqué. C’est à dire si on vous dit 4 mL pour 1 L, vous mettez 0,8 mL pour 1 L. Si un de vos calculs ne tombe pas juste, prenez toujours moins d’engrais (exemple 0,67 donne 0,6). Pour mesurer précisément votre engrais, vous pouvez prendre une seringue (qui ne sera utilisée que pour cela évidemment !).

 

Ne préparez pas l’engrais à l’avance, les algues apprécie beaucoup l’eau engraissée…

 

L’eau d’arrosage peut, dans le cas de la Pinguicula, être de l’eau du robinet mais préférez de l’eau de pluie.

 

Rempotage

 

Les indications sur les méthodes de culture ne manquent pas mais quand il s’agit de savoir quand et comment rempoter, c’est autre chose… Les Pinguiculas ont un développement racinaire très peu important, le rempotage ne nécessitera donc pas de prendre un pot plus profond (10 cm de longueur de racine pour une plante de taille adulte : 15 cm de diamètre), mais prendre un pot plus large. En effet, chez les Pinguiculas, on ne rempote pas pour renouveler la terre ou pour laisser de la place aux racines mais pour permettre aux feuilles de se développer sans encombre.

 

Pour dépoter, passez vos doigts délicatement sous les feuilles de la plante, retournez le pot (vous pouvez auparavant enlever toute la mousse), ne tirez surtout pas sur la plante qui a des racines aussi fragiles que les feuilles. Ne mettez pas les racines à nu. Faites attention aux feuilles qui se détachent très facilement de la plante mère.

 

Pour rempoter, choisissez un terreau sans aucun apport d’engrais (qui pourrait être fatal à votre plante), si possible prenez un terreau spécial plantes carnivores.

Je vous conseille les pots en plastiques qui ont l’avantage de retenir l’eau et d’espacer les arrosages.

 

Les photos de pinguicula qui suivent sont des photos de mes plantes, ce sont des pinguiculas achetées dans un supermarché, donc bien sûr sans nom précis. Après de multiples recherche, il semblerait que cela soit un hybride assez répandu mais prudence. La floraison est une série de 11 fleurs voilettes qui se succèdent, au total, pas loin d'un mois entier de floraison, malheureusement, en ce moment aucune de mes 6 pinguiculas ne fleurit... Donc pas de photos !

DSC00028.JPGDSC00053.JPG

La brillance visible sur les feuilles correspond aux gouttes de mucus collant destinées à attrapper les insectes imprudents qui les prennent pour des gouttes de rosée. Les taches noires sur les feuilles sont d'ailleurs des insectes attrappés par la plante. Petit zoom juste en dessous !

DSC00036.JPG

 

Si vous voulez d'autres informations sur les Pinguiculas, n'hésitez pas à me mettre un commentaire, je vous répondrais !

 

Bonne soirée et à bientôt

Anne

 

Publié dans News

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :