Quand l'animal devient aveugle : l'oedème cornéen

Publié le par Anne et Cat

 

L'oedème cornéen est le premier symptôme de nombreuses affections oculaires qui mènent (sans soins) à un animal aveugle : cataracte, glaucome, traumatisme, ulcère... Il convient donc de savoir le repérer et ce qu'il signifie.

 

Chez tous les animaux, la cornée est située en avant de l'oeil. Elle est composée de molécules de fibrine agencées de manière à former un maillage régulier. Ce maillage précis confère à la cornée sa transparence.

 

Pour qu'un animal puisse voir, il faut que les rayons lumineux arrivent au fond de l'oeil. Ils traversent donc la cornée et le maillage de fibrine.

 

Dans l'oedème cornéen, on a une augmentation de la teneur en eau de la cornée. Mais cette augmentation n'est pas instantanée, elle est progressive.

 

Dans un premier temps, un peu d'eau en excès arrive dans la cornée. Cette eau s'intercale entre certaines molécules de fibrine qui ne forment alors plus un maillage régulier. L'eau n'étant pas trop présente, le maillage reste cependant régulier en majorité dans la cornée. La cornée s'opacifie donc légèrement et l'animal a une moins bonne vision.

 

Ensuite, sans soins, l'eau continue d'affluer. Les molécules de fibrine sont de plus en plus désorganisées et la cornée de plus en plus opaque. L'animal voit de moins en moins bien.

 

Il arrive alors un moment où la quantité d'eau dans la cornée est tellement importante, les molécules de fibrine tellement dispersées, que même les soins ne pourront pas enrayer le processus... l'animal va devenir aveugle.

 

Enfin, la quantité d'eau continuant d'augmenter, la cornée devient totalement blanche ou bleue très clair. On parle alors de « cornée opaque ou opacifiée ».

 

cornée opaque ponette shetland - copyright : techniques d'élevage

 

Photo 1

Exemple de cornée opaque chez une ponette shetland
suite à une complication d'une lésion traumatique de l'oeil (branchage)

 

Pour espérer un rétablissement, il faut donc détecter l'oedème cornéen dès le départ, quand il n'y a qu'un peu trop d'eau.

 

L'oedème cornéen, au départ, c'est un reflet bleuté dans les yeux de l'animal qui donne un sentiment d'une « membrane » couvrant l'oeil située juste en dessous de la surface du globe oculaire. Ce reflet peut être très léger et n'est pas forcément accompagné d'autres symptômes.

 

D'autant plus que votre animal va devenir progressivement aveugle et qu'il va donc progressivement adapter son comportement à cette « défaillance ». Il peut devenir donc aveugle sans manifester de gêne évidente.

 

oedème cornéen complication ponette shetland - copyright : techniques d'élevage

 

Photo 2

Exemple d'oedème cornéen chez une ponette shetland au stade final

 

oedème cornéen complication traumatisme chouette - copyright : techniques d'élevage

 

Photo 3

Exemple d'oedème cornéen chez une chouette associé à une conjonctivite

 

Commentaires des photos d'exemples :

 

Vous remarquerez que c'est la même ponette qui a été prise en photo sur la photo 1 et la photo 2. En effet, la lésion traumatique a entraîné l'opacification de la cornée du premier oeil. Mais ce faisant, elle a activé le système immunitaire de la ponette qui a détruit le deuxième oeil.

 

L'oedème cornéen (photo 2) chez la ponette shetland est définitif, on ne peut donc qu'espérer soulager la douleur de la ponette mais en aucun cas une guérison. La ponette est aveugle de cet oeil.

 

C'est une complication très fréquente de la perte d'un oeil. C'est pourquoi on conseille parfois d'ôter un oeil trop abîmé, sans tenter de le sauver, avant l'activation du système immunitaire (quelques jours) pour préserver l'autre oeil.

 

Sur la photo 3, on observe un oedème cornéen qui n'en est encore qu'au début car il est assez discret et accompagné d'une conjonctivite et d'un larmoiement important.

 

On peut le voir grâce au contour de l'oeil rouge, aux plumes du bord de l'oeil collées et à l'absence de clignement (non visible sur la photo).

 

En effet, l'irritation de l'oeil (conjonctivite + larmoiement) disparaîtra avant le stade ultime de l'oedème cornéen. On pourrait donc dans l'absolu sauver cet oeil.

 

Cependant, vous remarquerez également que l'oedème cornéen n'est pas homogène sur tout l'oeil de la chouette, il y a un rond plus « blanc » que le reste.

 

Ce rond (vu de près) est un peu en surplomb : c'est un abcès. On peut donc en déduire qu'il y a eu un traumatisme (petit cailloux, branchage, griffure...) qui a entraîné une inflammation, d'où un « appel d'eau » qui a donné l'oedème cornéen. Il faut donc soigner l'abcès pour espérer sauver l'oeil.

 

Conclusion

 

Si vous constatez un léger « voile » bleu dans les yeux de votre animal, consultez un vétérinaire et n'attendez pas de percevoir la détresse visuelle dans son comportement.

 

Si vous croisez un animal et que vous percevez un reflet bleu dans ses yeux, parlez-lui, car il y a de grandes chances qu'il soit aveugle ou déficient visuel grave. Il vous en sera reconnaissant.

 

A bientôt,

Anne

Publié dans Physio-pathologie