Tout dépend de ce que l'on attend d'un cheval

Publié le par Anne et Cat

 

Un jeune hongre évolue dans le manège, sans un bruit, léger comme une plume, il galope.

 

Sa cavalière lui demande de repasser au trot, le cheval s'exécute, fluide. La poussière du manège s'élève timidement. Le trot se fait plus lent, comme dans un film au ralenti, le cheval ne touche plus le sol.

 

Un départ au galop demandé, petit, équilibré, régulier, comme une danse apprise par coeur.

 

Un arrêt carré, un nouveau départ au galop, presque naturel. Et dans les yeux du cheval, la satisfaction du travail bien fait.

 

La cavalière saisit une cravache sur le côté du manège. Le cheval s'emballe alors, il frappe des antérieurs sur le sol, secoue la tête dans une incompréhension totale.

 

La cavalière récupère le cheval, le place dans un grand trot la tête au poitrail, les membres raides.

 

Le cheval gracieux devint alors puissant, brutal... Colère, frustration et violence s'exprimèrent sans retenue.

 

Et dans ce silence brisé, une phrase de la cavalière se détacha comme une fausse note : « C'est bien ! ».

 

A bientôt,

Anne Kaeffer

Cet article a été rédigé par un membre de l'équipe de Techniques d'élevage. Retrouvez tous nos articles sur http://www.techniquesdelevage.fr ou http://anneetcat.wix.com/techniques-elevage.

Cheval en stabulation. Techniques d'élevage. Tous droits réservés

Cheval en stabulation. Techniques d'élevage. Tous droits réservés

Publié dans Anecdote