Tout médicament est poison. Tout poison est médicament

Publié le par Anne et Cat

 

« Tout médicament est poison. Tout poison est médicament. Tout n'est qu'une question de dosage ».

 

C'est ce que j'appelle un résumé ! Mais allons un peu plus loin sur les intoxications : tentons de voir un organisme dans son ensemble.

 

On peut décrire une molécules selon leurs propriétés d'ADME (Absorption Distribution Métabolisation Élimination).

 

Absorption

 

La seule donnée importante sur l'absorption d'un toxique est, en secourisme, que au-delà d'une heure les vomissements provoqués sont à proscrire car inutiles et stressants.

 

Distribution

 

Une fois dans le sang, la molécule va circuler et peut être stockée et/ou diluée. Ce que l'on appelle la distribution de la molécule, c'est le nombre de « compartiments » dans lesquels elle diffuse. Ces compartiments sont séparés à cause des propriétés physiques et chimiques nécessaires pour y pénétrer (os, système nerveux central, adipocytes, intracellulaire...).

 

Deux conséquences directes de cette distribution :

 

  • Les organes de stockage : ils permettent de limiter la quantité de toxique circulante et donc la toxicité immédiate. Mais le stockage signifie aussi une libération au fur et à mesure du toxique dans le sang et donc une toxicité à plus long terme ;

    Par exemple : le plomb est stocké dans l'os, le monoxyde de carbone est stocké dans les tissus mous.

  • Les effets seront aussi différents selon les compartiments touchés.

 

Métabolisation

 

Le foie est l'organe de la métabolisation entre autres choses. Il est à la fois :

 

  • Un passage (presque) obligé de toutes les substances passant la paroi du tube digestif ;

  • Une zone de stockage du glucose ;

  • Une zone de production entre autres des facteurs de coagulation ;

  • Une zone de transformation des molécules.

 

Une vraie zone industrielle !

 

Toutes ces actions sont effectuées par des enzymes, la spécialité du foie par leur quantité et leur variété. Elles vont définir des voies de métabolisation selon la molécule.

 

Rien de tel qu'un scénario-catastrophe pour avoir la pêche donc voici les principales difficultés de la métabolisation :

 

  • Une molécule possède plusieurs voies de métabolisation (une principale et plusieurs secondaires). Donc on obtient plusieurs produits différents en quantités différentes avec des effets différents sur l'organisme. Ouf !!

    Par exemple : le benzène se métabolise en deux principaux produits, le phénol et l'acide trans-trans muconique.

  • Les voies de métabolisation nécessitent plusieurs enzymes avec les risques de saturation d'une d'elles.

    Par exemple : le disulfuram, une des substances utilisées pour le traitement de l'alcoolisme chronique, empêche la fin de la métabolisation de l'éthanol par saturation de la dernière enzyme. Cela produit des bouffées de chaleur et un malaise « dissuasifs ».

  • La métabolisation peut créer la toxicité.

    Par exemple : le méthanol, une fois métabolisé, provoque une inflammation du nerf optique puis une cécité.

 

Élimination

 

Le seul but est de rendre ces molécules plus facilement éliminables.

 

L'élimination s'effectue par les reins et par les voies biliaires (via le foie) en majorité, la sueur et la respiration en minorité.

 

Cette élimination ne se fait pas sans heurts. Comme nous l'avons vu, le foie peut produire des toxiques et ces molécules vont toucher de plein fouet le rein en particulier.

 

Cet exposé a pu vous paraître pompon et théorique mais c'est un préalable indispensable à toute réflexion sur l'action d'une substance.

 

Maintenant que vous savez tout cela, je vais pouvoir me lâcher dans les prochains articles !...

 

François

Publié dans Pharmacie