Céréales germées et des fourrages hydroponiques : Utilisation en alimentation animale

Publié le par Anne Cat et François

Pour la composition chimique et son évolution au cours de la germination, reportez-vous à l’article précédent.

La digestibilité de la matière organique passe de 0,86 à 0,80. La digestibilité de l’énergie passe de 0,85 à 0,79. Celle des matières azotées reste équivalente à 0,75.

Ces diminutions de la digestibilité permettent expliquer que malgré une augmentation de 6,7 % de la teneur en énergie brute (lorsqu’on ramène au kg de matière sèche final), la valeur énergétique nette diminue et ce d’autant que l’animal utilise moins bien la cellulose. Les expériences ont confirmé que la germination sur ce plan est moins défavorable pour les bovins que pour le porc ou le coq.

Les expériences d’alimentation ne montrent pas d’effet positif de la germination sur la santé des animaux ou les vitesses de croissance.

Pour les calculs de ration, voici les valeurs que l’on peut retenir :

 

 

Orge

Orge germée

  Énergie/kg de MS

 

 

  UFL

1,16

1,11

  UFV

1,16

1,08

  UFC

1,14

0,94

  Énergie / kg de produit

 

 

  UFL

1,03

0,13

  UFV

1,03

0,13

  UFC

1,00

0,11

  Protéines g / kg de MS

 

 

  MAT

133

169

  MAD

99

126

  PDIN

80

107

  PDIE

100

102

  MADC

94

89

  Protéines g / kg de produit

 

 

  MAT

101

19

  MAD

88

14

  PDIN

69

12

  PDIE

87

12

  MADC

82

10

 

MS = Matière sèche. UFL = Unité fourragère lait (ruminants). UFV = Unité fourragère viande (ruminants). UFC = Unité fourragère cheval. MAT = Matières azotées totales. MAD = Matières azotées digestibles. PDIN = Protéines digestibles dans l’intestin d’un ruminant permises par l’azote. PDIE = … permises par l’énergie. MADC = Matières azotées digestibles cheval.

Malgré le « réveil des principes vitaux » la germination est donc un non-sens économique qui ne peut se justifier que pour des impératifs diététiques : apports de vitamines notamment.

Étant distribuée à des chevaux surmenés ou convalescents, la maîtrise absolue du processus est encore plus importante pour éviter tout développement de moisissures parasites telles que Aspergillus clavatus, susceptible d’entraîner une hyperkératose cutanée avec des signes nerveux évoquant l’égotisme.

Sur le plan nutritionnel, elle s’apparente à mon sens au « jambon purée de carottes » que ma maman me faisait lorsque j’étais malade : lorsqu’on n’est pas bien, qu’on a du mal à avaler quoi que ce soit, cela passe encore parce que c’est léger, appètent…

En augmentant la teneur en eau et en cellulose, les céréales germées conviennent aux chevaux ayant des troubles digestifs fréquents. C’est une friandise pour les chevaux de compétition car cela permet de baisser la ration les jours de repos sans que le cheval ne soit frustré. Dans cette utilisation, cela s’apparente à l’intérêt d’un mash.

Mais ce n’est pas une raison pour en manger tous les jours…

Catherine Kaeffer

Céréales germées et des fourrages hydroponiques : Utilisation en alimentation animale

Publié dans Alimentation, Ration