L'histoire des chats errants

Publié le par Anne Cat et François


Elle n'a pas un an et pourtant son ventre est lourd. Elle n'a pas un an et pourtant, elle va mettre bas.


Sa mère avait elle aussi mis bas avant sa première année mais elle, elle avait un foyer contrairement à ses filles qui ont du survivre seules une fois sevrées.


La jeune chatte est un peu perdue, elle trottine dans la nuit, la douleur au ventre. Elle ne connait pas cette rue, ni cette maison, ni même ce jardin mais cette haie de buisson semble épaisse. Elle s'y faufile et se blottit au creux de ses branches. Pour la deuxième fois depuis le début de la saison, elle se couche en attendant que ses chatons naissent.


Un chaton mâle blanc et deux petites femelles grises pointent leurs museaux aux premières heures de l'aube. Trois chatons, une portée dans la moyenne.


La petite famille récupère en silence, sans bouger. Ce buisson n'est pas idéal mais il tient chaud et protège du vent.


La faim tiraille la jeune chatte, mais elle ne peut pas laisser ses chatons seuls. Les matous du quartier et les buses n'attendent que ça pour les lui emporter.


Une des petites femelles commence alors à couiner. La petite a la diarrhée. Sa mère la nettoie gentiment.


Les journées passent, il fait chaud, le cœur de la petite femelle ralentit, elle n'a pas 100 jours et elle se meurt.


Plus tard, la jeune chatte emmène le petit corps sans vie, plus loin, loin du nid et le laisse aux matous qui s'en saisissent aussitôt... la nourriture est rare ici.


Les deux petits chatons grandissent bien mais la chatte malgré ses nombreuses absences n'arrive plus à trouver de quoi se nourrir. Elle s'affaiblit, elle maigrit et bientôt son lait ne coulera plus...


Elle traverse une fois de plus le jardin et saute le muret pour aller chasser... mais il n'y a plus rien, elle ne peut rien ramener à ses chatons et elle se sent si faible, ses pattes ne la portent plus.


Elle revient dans le jardin, une fois de plus, la gueule vide. A quelques mètres de son nid, une odeur alléchante et dans les fourrés, quelques morceaux de couenne. La jeune chatte sent bien qu'il y a d'autres odeurs, mais elle mange et se délecte... c'est si bon.


Les vibrisses encore frémissantes, l'œil vif, le ventre plein, se léchant les pattes et le museau, elle se dirige vers la baie vitrée de la maison. A l'intérieur, ceux qui lui ont laissé ce morceau la regardent. La jeune chatte miaule, ronronne, se frotte et leur fait la fête à travers la vitre...


Le lendemain, la jeune chatte sort ses chatons sur la pelouse et les laisse jouer sous le soleil. Elle a confiance et ne bouge pas en voyant les personnes de la maison... elle a compris et les remercie à sa manière.


La chatte continuera sa route et enchaînera jusqu'à 3 portées par an avant de décéder dans sa 5ème année.


La petite grise se fera renverser par une voiture et mourra avant ses 6 mois.


Le petit blanc est devenu aujourd'hui un beau mâle qui règne en maître sur le quartier, résistant à ses contusions et blessures saisonnières.


Ce beau mâle saillira des chattes de particuliers non stérilisées et des chattes sauvages pour donner des chatons qui subiront à leur tour la dure sélection de la vie dans un monde qui ne veut pas d'eux.



Quelques chiffres :


  • Première portée entre 6 et 15 mois


  • 1,4 portées par an en moyenne, maximum 3 portées


  • 3 chatons par portée en moyenne (entre 1 et 6)


  • 48 % de mortalité chez les chatons avant 100 jours


  • 75 % de mortalité chez les chatons avant 6 mois (47 % suite à un accident, 53 % suite à une maladie avec une forte proportion de diarrhées)


  • Durée de vie moyenne d'un chat né sauvage : 113 jours


  • Et dans presque 50 % des cas, la femelle qui donne naissance aux chatons a un foyer...


    A bientôt,

    Anne

Chat errant mâchant un morceau d'oreille de cochon issue d'un cadavre - copyright : Techniques d'élevage

Chat errant mâchant un morceau d'oreille de cochon issue d'un cadavre - copyright : Techniques d'élevage

Publié dans Anecdote, Ethologie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :