La plaie des désinfections et antiseptiques !

Publié le par Anne Cat et François

 

La panoplie de désinfectants possibles est suffisante pour donner des vertiges à un guide de haute montagne :

 

  • La chlorhexidine qui peut être en association avec un ammonium quaternaire (hibiscrub, hibitane, biseptine, dosiseptine...)

  • l'iode et ses dérivés : les iodophores (la bétadine, un exemple au hasard)

  • les composés chlorés (eau de javel, soluté de Dakin et dérivés chlorés)

  • les alcools (éthanol en France et isopropanol dans les pays anglo-saxons)

  • l'héxamidine, l'hexetidine

  • oxyde de zinc avec du sulfate de cuivre (ZnO + SO4Cu) utilisés surtout dans les pommades.

  • L'eau oxygénée (H2O2)

  • phémol...

 

Dans le cas d'une plaie, quels sont les désinfectants utilisables et quels sont les avantages et les inconvénients de chacun ?

 

Tous sont possibles à la seule exception des alcools. Nous allons reprendre les principaux antiseptiques un par un.

 

La chlorhexidine est très efficace en tant que bactéricide, fongistatique et ooctéricide (détruit les œufs de parasites et de mouches). Pensez à vérifier que vous êtes bien en solution aqueuse malgré les avantages de la forme alcoolique plus stable et ayant une efficacité supérieure mais pas d'alcool sur les plaies !

 

L'iode et les dérivés iodés possèdent une efficacité sur un large éventail d'agents pathogènes (spectre d'action large). Ces composés sont néanmoins peu solubles dans l'eau donc un bon séchage (éventuellement avec un sèche-cheveux) est nécessaire. Prenez garde à vos vêtements, l'iode colore en brun-jaune la plaie et les textiles. Certains ont dû en faire la triste expérience !

 

Les composés chlorés sont des bactéricides mais ils s'inactivent par la chaleur (le chlore étant volatile), les UV et les matières organiques. Un lavage préalable et une protection contre la lumière sont primordiaux pour une désinfection efficace. Gare là aussi aux vêtements qui peuvent se décolorer.

 

ATTENTION : le changement d'antiseptique est délicat car il existe des incompatibilités entre les antiseptiques. La chorhexidine est incompatible avec les dérivés chlorés, les dérivés iodés et le savon (lors du nettoyage avec du savon, un lavage à grande eau s'impose) !

 

Lors du lavage et du nettoyage qui doivent toujours être faits avant la désinfection, pensez à toujours laver du moins sale vers le plus sale afin de ne pas recontaminer les surfaces propres.

 

Bonne journée.

 

François

Blessure perforante sur l'encolure d'un poney. Copyright Techniques d'élevage. Nantes

Blessure perforante sur l'encolure d'un poney. Copyright Techniques d'élevage. Nantes

Publié dans Pharmacie