Poulain élevé au biberon, poulain mal-élevé

Publié le par Anne Cat et François

 

 

La relation semble évidente, un poulain élevé par l'Homme n'apprendra pas les bonnes manières et sera une fois adulte mal-élevé.

 

Pourtant, les études ne sont pas toutes catégoriques sur ce sujet.

 

En effet, si toutes s'accordent à dire qu'un poulain de 4 jours élevé au biberon est mal-élevé et qu'en grandissant, il reste souvent déséquilibré psychiquement : il ne joue pas, il mord, ne respecte pas les distances...

 

Certaines études émettent un bémol dans la croyance populaire en soumettant l'idée que le retour à la normale est possible vers 6 mois.

 

Il semblerait qu'un poulain remis à sa place correctement et régulièrement par l'Homme toute sa jeunesse puis mis avec ses congénères à 5 mois récupère très rapidement ses bonnes manières. Si bien qu'à 6 mois, le poulain élevé au biberon aurait un comportement identique au comportement d'un poulain élevé par sa mère si les bonnes précautions sont prises.

 

Que tirer de ces études contradictoires ?

 

Qu'avoir un poulain mal-élevé n'est pas une fatalité mais le résultat d'erreurs qu'il est toujours possible de reprendre avec plus ou moins d'effort selon l'âge du poulain et du cheval.

 

Mais aussi que si on élève un poulain au biberon, ce n'est pas seulement un travail en heures de biberonnage, en temps pour s'en occuper... c'est aussi passer du temps à l'éduquer, à faire le jouer comme un poulain doit jouer et non comme un humain joue avec un poulain ou cheval, à lui faire découvrir le monde.

 

Un poulain ne connait pas la discipline, ni la hiérarchie... à sa naissance, il ne connait que ses émotions et prend tout juste connaissance de son corps. Un poulain n'a pas peur, il n'est pas méfiant et vous ne lui ferez pas peur.

 

La frustration, l'attente, la peur... il doit l'apprendre de vous, vous devrez lui montrer qu'il faut être méfiant, prudent, sage... Un poulain qui n'a jamais eu qu'une personne aux petits soins, sans contrariété, ni punition, sera désarmé face à la vie et sera violent quand, adulte, il découvrira qu'il peut y avoir des contraintes ou que la vie n'est pas aussi sympathique que ce que vous avez voulu lui faire croire.

 

Cela n'empêche pas le jeu, au contraire. Un poulain qui joue va apprendre qu'il peut glisser, il va aussi apprendre qu'il ne faut pas se cabrer sur des terrains instables, que l'on peut se faire mal ou faire mal à l'autre si on ne se contrôle pas, que certaines mimiques sont associées à l'agression, d'autres à la joie... Le jeu fait partie intégrante de l'apprentissage de la vie par le poulain.

 

On peut vouloir les protéger au-delà de tout, n'être qu'amour pour eux, leur faire croire en nos rêves mais leur bien-être dépend de la réalité et en tant que personne qui les soigne, c'est à cela que vous devrez les ramener.

 

Ces études constituent aussi un espoir pour un poulain avec une mère au caractère instable ou agressif... à 6 mois, avec des chevaux calmes, des personnes compétentes et patientes, on peut tout reprendre, tout recommencer... pas une gomme à effacer, mais un petit plus pour le guider.

 

Cet article a été rédigé par l'équipe de Techniques d'élevage, pour découvrir d'autres articles et les services de notre équipe, rendez-vous sur http://www.techniquesdelevage.fr ou http://anneetcat.wix.com/techniques-elevage

 

A bientôt,

Anne Kaeffe

Queue pouliche et poulinière - photo soumise à autorisation - copyright : Techniques d'élevage

Queue pouliche et poulinière - photo soumise à autorisation - copyright : Techniques d'élevage