Le cheval sans dents : un gouffre financier !

Publié le par Catherine, Francois et Anne

 

Un cheval cela n’a pas de prix, mais cela a un coût pourrait-on dire en paraphrasant un adage de plus en plus utilisé en ces temps de restriction budgétaire.

 

Aussi, on voit souvent des articles essayant de calculer le coût d’un cheval, histoire que les futurs propriétaires sachent par avance à quoi ils s’engagent et si leurs ressources financières leur permettent de posséder un ou plusieurs chevaux.

 

Sauf que toutes ces estimations sont basées sur le cheval adulte « normal ».

 

Mais qu’en est-il du cheval qui prend de l’âge ?

Qu’en est-il du cheval qui du fait d’une vie difficile vieillit avant l’heure ?

 

Tout le monde pensera aux frais vétérinaires qu’il faudra engager pour qu’il fasse face aux différents maux « de son âge ».

 

Mais peu de personnes envisageront les conséquences sur l’alimentation et sur son coût de la perte des dents, phénomène fréquent chez les vieux chevaux.

 

Un cheval sans dents, cela se nourrit bien et il peut vivre tout à fait normalement pendant des années sans particulièrement en souffrir.

 

Mais s’il n’a plus de dents, cela signifie que le foin pour lui, n’est plus consommable. L’herbe le reste en général un temps quand il reste encore quelques dents mais à la fin, même la plus tendre a du mal à être mangée ;

 

Or, pour des raisons digestives, il n’est pas possible de remplacer un fourrage (l’herbe ou le foin) par un aliment concentré comme les céréales ou la pulpe. On peut complémenter mais la base devra rester le fourrage.

 

On considère qu’il ne faut pas descendre en dessous de 60 % des apports sous forme de fourrage. Et comme grosso modo, un fourrage apporte deux fois moins au kg qu’un aliment concentré, cela veut donc dire que question poids, si on veut être tranquille cela nous fait à la louche 2/3 de fourrage pour 1/3 d’aliment.

Normalement, ce fourrage n’est pas cher puisque c’est du foin ou de l’herbe. Si vous achetez un foin, il vous reviendra entre 0,1 et 0,2 € par kg. L’herbe c’est encore moins.

 

Par contre, si votre cheval est sans dents, vous devrez acheter un produit qui va remplacer le foin en granulés. Selon les marques, ce type de produit coûte entre 0,6 et 1 € le kg. Un aliment concentré coûte de son côté entre 0,35 et 0,85 € le kg.

 

Avec un cheval adulte avec dents vous pouvez assurer entre 80 et 99 % de ses besoins avec du foin. L’apport d’aliment concentré est donc faible. Le complément minéral vitaminé toujours indispensable dans ce type de ration a un coût très variable de l’ordre de 0,5 €/j.

 

Si on suppose un cheval de 500 kg mangeant 10 kg d’aliments par jour. Cela nous fait 9,5 kg de foin ingéré (donc si on compte 15 % de pertes 11 kg de foin distribué) + 0,5 kg d’aliment concentré + un complément minéral vitaminé.

 

Au niveau financier on a 11 kg de foin à 0,15 € + 0,5 kg d’aliment à 0,60 € + 0,5 € soit 2,45 €/jour soit 73,50 € pour le mois.

 

Vous noterez que je n’ai pas pris une hypothèse favorable puisque j’ai supposé tout le foin acheté en petites bottes. Évidemment, à l’herbe, cela change tout.

 

Le même cheval sans dents aura besoin d’un minimum 6,5 kg de granulés de foin (je ne compte aucune perte) à 0,7 €/kg + 2 kg d’aliment à 0,60 € soit 5,75 € / j soit 172 € par mois.

 

Évidemment, on peut critiquer les prix que j’ai retenus qui sont forcément subjectifs mais le fait est là. Un cheval « normal » s’alimente avec une quantité importante d’un produit peu cher, le fourrage et des quantités faibles des produits plus onéreux. Un cheval sans dents doit passer par des produits manufacturés pour l’ensemble de sa ration.

 

Il en résulte que dans tous les cas, la perte des dents chez un cheval entraîne le plus souvent un doublement du coût de l’alimentation (d’autant que l’organisme vieillissant a des exigences alimentaires particulières). Sans compter les frais vétérinaires souvent plus élevés à cet âge. Par contre, pour le dentiste forcément, c’est moins cher…

 

Le vieux cheval donné pour la retraite contre bons soins vous coûtera autant qu'un cheval de grand prix. Mais il pourra vous donner tout son coeur.

 

Catherine Kaeffer

Cheval présentant des signes de l'âge. Techniques d'élevage. Tous droits réservés

Cheval présentant des signes de l'âge. Techniques d'élevage. Tous droits réservés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :