Utiliser le son pour rééquilibrer un rapport phosphocalcique

Publié le par Alpha et Omega

Dans le cas d’un régime à base de foin de Crau ou de sainfoin, ou si vous avez un apport notable de pulpe de betterave ou de luzerne, les apports en calcium risque d’être trop importants avec un rapport phosphocalcique (Ca/P) trop haut.

Souvent on lit qu’il faut utiliser du son pour le faire redescendre et ainsi rééquilibrer la ration.

Mais comment savoir quelles proportions il faut mettre de chaque produit ? Prenons un exemple simple : équilibrer une pulpe de betterave avec du son de blé.

Il faut vous rappeler que ce que appreniez au lycée... mais si, parfois cela rend service toutes les c... qu'on apprend !

C'est un simple système 3 équations 3 inconnues...

Les données de base sont :

  • Betterave : Ca = 13,2 g/kg ; P = 0,9 g/kg (en produit sec bien sûr)
  • Son : Ca = 1,4 g/kg ; P = 9,9 g/kg

On a donc le système suivant (x étant le poids de son à mettre) :

  • Ca = 13,2 + 1,4 x
  • P = 0,9 + 9,9 x
  • Ca/P = 1,8

Si on développe le calcul, on a :

(13,2 + 1,4 x) / (0,9 + 9,9 x) = 1,8

13,2 + 1,4 x = 1,8 (0,9 + 9,9 x)

13,2 + 1,4 x = 1,62 +17,82 x

x (17,82 – 1,4) = 13,2 – 1,62

x = 11,58 / 16,42 = 0,705 kg

Le résultat est qu'il faut mettre 0,705 kg de son par kg de pulpe.

Évidemment si votre mélange est plus compliqué, par exemple que vous incorporiez des céréales, des tourteaux ou un aliment industriel, il faudra prendre tout cela en compte dans le calcul du rapport phosphocalcique.

On peut se permettre de négliger le foin ou l’herbe si vous avec un foin de pré classique, qui a donc un rapport phosphocalcique équilibré variant entre 1,5 et 2. Si ce n’est pas le cas, il faut alors en tenir compte.

Quelques remarques :

La traduction en litres dépend beaucoup de la forme achetée. Alors il faut vous servir de votre balance de cuisine pour faire la conversion d'autant que les densités sont très différentes entre ces deux produits.

Ce système marche... en théorie. Car en l’utilisant, vous méconnaissez le fait que le phosphore du son est à 80 % sous forme phytique et donc avec une absorption théorique de 50 % par rapport à un phosphore normal... ce qui met déjà nettement à mal le calcul ci-dessus. En outre, le phosphore phytique agit aussi sur les autres minéraux et de ce fait agit comme un déminéralisant.

Donc en petites quantités aucun problème, votre raisonnement se tient parce que vous contrebalancez avec le phosphore de votre fourrage qui n’est pas sous forme phytique. Mais l’utiliser par exemple pour rééquilibrer un foin de sainfoin, me semble risqué car vous seriez obligé de le faire sur des quantités importantes et il faudra alors absolument vous poser des questions métaphysiques sur les quantités des deux minéraux et non seulement sur leur rapport et regarder où vous en arrivez avec la teneur en phosphore phytique sur phosphore total de votre ration.

Et dans ce cas, c’est nettement plus délicat comme estimation.

Catherine Kaeffer

Céréale. Techniques d'élevage. Tous droits réservés

Céréale. Techniques d'élevage. Tous droits réservés