Atteinte hépatique (du foie) et conséquences : la suite

Publié le par Anne et Cat

 

Organe vital doué d'une grande capacité de régénération, le foie est souvent associé uniquement à sa fonction digestive, pourtant de nombreux symptômes peuvent découler d'une atteinte hépatique.

 

Cet article fait suite à l'article « Les symptômes liés à un problème hépatique »

 

Les symptômes respiratoires

 

Un poney qui tousse ? Qui respire bruyamment ? On penserait à beaucoup de choses mais pas à un problème hépatique et pourtant, chez le poney, les problèmes respiratoires font partie des symptômes possibles !

 

En effet, le foie atteint n'utilisant plus l'ammoniac pour former de l'urée, l'ammoniac s'accumule dans l'organisme. Or l'ammoniac étant un neurotoxique puissant, il provoque des symptômes respiratoires comme :

 

  • un collapsus (fermeture par écrasement) du pharynx,

  • un collapsus du larynx,

  • des bruits à l'inspiration,

  • des dyspnées (difficultés respiratoires),

  • des « fausses-routes » (passage de salive ou d'aliments dans les poumons).

 

Les symptômes généraux, nerveux et comportementaux

 

Les hormones de l'organisme sont normalement dégradées par le foie. Quand le foie est atteint, les hormones s'accumulent dans l'organisme et agissent en permanence, allant jusqu'à se concurrencer quand elles ont des actions contraires. On obtient donc un stress important qui, ajouté à la douleur, va donner des symptômes généraux, nerveux et comportementaux comme :

 

  • un état fébrile (tremblements, frissons, fatigue, hyperthermie...),

  • un refus de bouger,

  • une agressivité inadaptée,

  • un dos voussé,

  • un animal qui ne se couche pas (chez les espèces qui en ont l'habitude),

  • une fièvre intermittente (Cheval)

  • une dépression,

  • une léthargie,

  • un animal qui pousse la tête contre les murs (Porc, Bovin, Cheval),

  • un animal qui tourne en rond,

  • un bâillement persistant,

  • des stéréotypies,

  • une ataxie.

 

Chez les chevaux, la fourbure est une complication fréquente des atteintes hépatiques.

 

Chez les animaux en lactation, on observe une chute de la production du lait. Ce phénomène est très marqué chez les vaches, les chèvres et les brebis « bonnes laitières ».

 

Remarques pour les animaux atteints d'affections hépatiques

 

C'est un animal qui aura une réponse aberrante à tout traitement médicamenteux puisque le foie ne pourra pas dégrader normalement le produit. Il faut donc sous-doser nettement ces animaux et limiter au maximum les traitements médicamenteux afin de soulager le foie.

 

Ce sont, pour les mêmes raisons, des animaux où toute anesthésie ou tranquilisation chimique est très risquée et met en jeu le pronostic vital très rapidement...

 

Il convient également d'adapter leur alimentation pour éviter les problèmes digestifs.

 

Et si c'était chronique...

 

Une affection hépatique chronique sera invisible jusqu'à ce que le foie ne puisse plus jouer son rôle. Les symptômes apparaîtront donc toujours de façon brutale et intense même si ça fait 2 ans que votre animal se bat contre le problème...

 

Donc, si vous avez un animal avec des problèmes hépatiques, c'est non seulement dans les derniers jours qu'il faut chercher la cause, mais aussi dans les années précédentes.

 

vache laitière vosgienne - illustration atteinte hépatique et conséquences - copyright : techniques d'élevage

 

A bientôt,

Anne

Publié dans Physio-pathologie