Répulsif ou insecticide ? Faites le bon choix !

Publié le par Anne Anta. Alpha et Omega

Des produits, il y en a beaucoup sur le marché et ils vous promettent tous de vous débarrasser de vos soucis : tiques, puces, poux, mouches, taons, moustiques... mais lequel choisir ?

Au delà de l'efficacité même du produit, c'est l'usage auquel vous le destinez et ses propriétés qui détermineront le succès de votre essai. C'est pourquoi, en répondant à quelques questions simples, vous pourrez choisir le ou les produits qui vous conviendront.

La plupart des produits disponibles sur le marché, qu'ils soient d'origine naturelle ou artificielle, ont une action répulsive ou insecticide. Certains produits cherchent à allier les deux avec plus ou moins de succès, tant les approches sont différentes.

Avez-vous besoin d'un répulsif ou d'un insecticide ?

Pour les besoins de la comparaison, les mouches, les taons, les puces, les tiques, les poux... et les autres indésirables ciblés par les produits seront réunis dans la notion de « parasite ».

Les questions à vous poser

Que souhaitez-vous traiter ? L'animal ou l'environnement dans lequel il vit ?

Si vous traitez l'animal : Souhaitez-vous limiter le nombre de parasites qui restent sur l'animal ou limiter les contacts ?

L'impact environnemental est-il important dans votre situation ? Avez-vous d'autres espèces (chats, abeilles, oiseaux, poissons) particulièrement sensibles aux insecticides proches des animaux à traiter ?

Limiter la présence des parasites sur l'animal

Le répulsif a pour but de cacher l'odeur de votre animal ou de parfumer votre animal de façon désagréable pour les parasites. Il est donc efficace quant il s'agit de limiter la présence des parasites sur l'animal. Il pourra, selon le cas, limiter le temps pendant lequel le parasite est présent ou éviter totalement le contact.

L'insecticide n'empêche pas la présence des parasites sur l'animal. Certains produits incorporent même une molécule attractive de manière à avoir le maximum de parasites en contact avec le produit. En effet, l'insecticide a besoin d'un temps de contact pour tuer le parasite. Ce temps est variable et peut être de quelques heures ou de quelques jours.

Limiter la population parasitaire

Le répulsif n'a pas d'impact sur le nombre de parasites présents dans l'environnement. Il éloigne ou limite la concentration des parasites sur un espace ou autour d'un animal mais il ne tue pas.

L'insecticide tue tous les parasites qui sont sensibles. Il diminue donc significativement la population parasitaire et permet d'assainir un espace.

Impact environnemental et toxicité

Le répulsif a, en général, peu d'impact environnemental et une toxicité faible pour l'animal qui le porte. Il existe néanmoins des exceptions et chaque produit devra être utilisé selon les précautions mentionnées par le fabricant et avec parcimonie.

L'insecticide a un impact important sur l'environnement et peut être très toxique pour l'animal. Des précautions d'usage s'imposent, n'oubliez pas de lire la notice.

La question de l'efficacité

Aucun produit n'est efficace à 100 %.

L'usage est la principale raison des médiocres performances d'un produit. Assurez-vous de pouvoir suivre les consignes données par le fabricant et de changer régulièrement de molécule.

Attention : Il existe de nombreuses marques et de nombreux produits basés sur les mêmes principes actifs, ce qui fait que les parasites y sont de moins en moins sensibles. Vérifiez donc que vous changez non seulement de produit mais aussi de molécule.

Répulsif et insecticide : le bon choix ?

Certains produits associent les deux pour une meilleure efficacité. Là encore, tout dépend ce que vous attendez du produit.

En tant que répulsif, ce produit vous limitera le nombre ou le temps pendant lequel les parasites seront présents.

En tant qu'insecticide, les parasites qui réussiront à franchir la barrière du répulsif seront tués, s'ils entrent suffisamment en contact avec le produit.

L'impact environnemental dépend de la molécule la plus délétère, un mélange d'insecticide et de répulsif sera donc aussi néfaste que le même insecticide seul, voire davantage. La toxicité pourra par contre être moindre si l'alliance avec le répulsif permet un dosage plus faible de l'insecticide.

Anne Anta

Cheval et buisson. Tous droits réservés à Techniques d'élevage

Cheval et buisson. Tous droits réservés à Techniques d'élevage

Publié dans Pharmacie, Naturopathie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :