Mon cheval maigrit : L’observer pour en déterminer la raison

Publié le par Catherine Kaeffer. Editions Alpha et Omega

Lorsqu’ un cheval perd du poids, la raison en est parfois évidente : augmentation du travail ou plus généralement des besoins, apport de fourrage insuffisant etc.

Mais parfois, c’est beaucoup moins évident. Le cheval perd du poids et la cause n’est pas évidente. Forcément, la démarche à suivre pour y remédier ne le sera pas non plus.

Une méthode consiste à observer le cheval avec attention et à noter ce qui est différent par rapport à avant. Le cheval a perdu du poids certes mais quels sont les tissus ou les zones qui ont été impactées.

Plusieurs cas sont possibles :

1. Les côtes plus visibles

Vous voyez les côtes maintenant alors qu’il y a deux mois, vous ne pouviez pas les voir. Ou bien, vous les avez toujours vues, mais maintenant, il y a un trou marqué entre chaque donnant une impression de « tôle ondulée ».

Dans ce cas, vous avez une perte au niveau de la graisse de couverture. Le cheval a donc métabolisé sa graisse. Si par ailleurs, vous avez un dos qui n’a pas bougé et des cuisses qui ont simplement les muscles plus dessinés, alors cela signifie que les muscles n’ont pas été touchés.

Autrement dit : les tissus graisseux de réserve ont été utilisés (et jusqu’à un certain point, ils sont faits pour cela) mais pas les tissus maigres. On a donc un déficit au niveau de l’apport énergétique, mais globalement, l’apport protéique a toutes les chances d’être correct.

2. Le dos s’est creusé et souvent le ventre a grossi. Pas de changement sur les côtes.

Le dos s’est creusé donc les muscles qui le soutenaient ont été détruits. Le gros ventre pendant est une conséquence du fait que le dos se soit creusé. Il peut être aussi accentué par le fait que le cheval, pour essayer de compenser a cherché à manger plus de fourrage.

Ceci étant, si vous n’avez pas de changement au niveau des côtes, l’organisme ne recherchait pas particulièrement de l’énergie, sinon, il aurait notamment été la chercher dans les graisses de réserves. Donc les protéines des muscles ont été utilisées pour ce qu’elles sont : une réserve d’acides aminés. On peut donc penser que votre apport énergétique est correct et que c’est l’apport protéique qui est insuffisant.

3. Les côtes sont plus visibles et le dos s’est creusé

Dans ce cas, cela signifie que l’organisme a utilisé à la fois ses graisses de réserve (côtes) et ses protéines de réserve (muscles). Pour interpréter cette situation, deux solutions sont possibles.

Dans un premier temps, on peut penser que votre apport énergétique ET votre apport protéique sont insuffisants amenant l’organisme à puiser dans ses réserves de l’un et de l’autre. Dans ce cas on a généralement un cheval qui est maigre mais sans exagération et avec une perte musculaire notable mais pas de disparition du muscle.

L’autre cas de figure est le cheval qui a un déficit énergétique tel qu’il a consommé toutes ses graisses de réserves puis pour essayer encore de faire tourner la machine, s’est attaqué aux protéines musculaires non pas pour leur fourniture en acides aminées mais pour leur faire produire de l’énergie. Dans ce cas, le cheval est très maigre et on a un amaigrissement plus en 2 temps : graisses puis protéine.

4. Un jeune cheval qui a les cuisses qui se creusent

Ce cas est très particulier. Il s’agit d’un jeune cheval, souvent de grande taille dont les cuisses se creusent brusquement alors qu’on ne constate pas ou peu de creusement entre les côtes et que le dos reste égal à lui-même.

Dans ce cas, il s’agit simplement d’un phénomène de croissance. L’os a grandi et partant le muscle pour suivre cette croissance s’est étiré. Mécaniquement, il est devenu plus plat ce qui explique la rapidité de l’évolution et le fait que vous ne la constatiez réellement que sur les os longs et dans la pratique le plus flagrant est la cuisse (grosse masse musculaire, croissance en longueur de la jambe).

Dans ce cas, rien ne prouve qu’il y a un souci quelconque. Donnez-vous 1 bon mois avant de faire quoi que ce soit et si votre alimentation tient compte de la croissance tout rentrera dans l’ordre tout seul.

Catherine Kaeffer

Découvrez Je comprends l'étiquette de l'aliment de mon cheval réalisé par TE.
Pour commander une de nos publications, utiliser l’onglet "Commander un de nos produits" en haut de cette page ou connectez-vous sur notre boutique en ligne.

La garantie de l'expertise, le choix de l'indépendance

Masses musculaires du dos absentes. Techniques d'élevage. Tous droits réservés

Masses musculaires du dos absentes. Techniques d'élevage. Tous droits réservés