Que faire des crottins retirés après un traitement à l'ivermectine ?

Publié le par Anne ANTA. Editions Alpha et Omega

Vous venez de vermifuger à l'ivermectine... que faire des crottins ?

Le retrait des crottins est une pratique conseillée mais qu'en faire ? En effet, ces crottins sont toxiques pour la faune locale, ils sont soupçonnés d'être à l'origine de résistances parasitaires et sont parfois mortels pour les poules ou les chiens.

Prenez un bac étanche, une bâche ou un système qui permettra de conserver les éventuels jus, mais aussi de protéger les animaux (y compris insectes) qui pourraient être intéressés par le crottin.

Etalez le crottin en fine couche et exposez-le au soleil. En effet, l'ennemi de l'ivermectine c'est le soleil qui la dégrade en trois heures d'exposition continue.

En l'absence de retrait, un étalement en couche fine peut être efficace pour limiter les effets de la molécule. Cette technique est pratiquée dans certains parcs naturels ou le retrait des crottins n'est pas envisageable et une diminution des effets liés à l'ivermectine ont été remarqués.

En l'absence de soleil, si on fait un tas de fumier et qu'on le fait "chauffer" ou qu'on utilise un compost déjà bien lancé, certaines études montrent qu'il reste la moitié de l'ivermectine après 90 à 240 jours en hiver et après 7 à 14 jours en été. Il ne faut donc pas avoir besoin de son fumier rapidement après un vermifuge mais cela reste une pratique envisageable.

Anne ANTA

Pour progresser chaque jour et faire des découvertes passionnantes, consultez les ouvrages de Techniques d'élevage sur editionsalphaetomega.fr

Photo crottin. Tous droits réservés à Techniques d'élevage.

Photo crottin. Tous droits réservés à Techniques d'élevage.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :