Les différents produits issus du lin pour les chevaux

Publié le par Catherine Kaeffer. Editions Alpha et Omega

Graines de lin crues, extrudées, en mash, tourteau de lin, huile de lin, produits à base de lin, les produits sont nombreux et surfent sur l’image positive du lin dans l’alimentation du cheval. Cependant, ils sont sur un plan nutritionnel très différents et ne peuvent pas être intervertis. Techniques d’élevage vous aide à vous y retrouver.

Actuellement les produits issus du lin sont légion dans le domaine de l’alimentation équine.

La graine de lin crue

Comme toute plante, le lin fait une graine qui contient le germe de la future plantule et les réserves qui lui permettront de démarrer dans la vie, comme dans un œuf, vous avez le futur poussin qui va se nourrir du jaune et du blanc le temps qu’il soit prêt à sortir et à manger comme un grand. Pour vivre et grandir, la plantule comme le poussin ont besoin de protéines et d’une source d’énergie.

Le lin fait partie des oléoprotéagineux. La source d’énergie est donc la graisse au contraire des graminées (poacées pour les plus jeunes) dont la source d’énergie présente dans la graine est l’amidon.

Donc au niveau de la composition chimique, on a :

Graine de lin : 23 % de protéines, 32 % de matières grasses et bien sûr 0 d'amidon.

L’utilisation crue de la graine de lin peut potentiellement poser problème (Le lin et le cyanure, un mariage pas toujours innocent ). Évidemment, si vous en donnez très peu, le risque est faible mais si vous souhaitez en donner pour alimenter réellement votre cheval, il vaut mieux que la graine ait subi un traitement thermique qui vous met à l’abri de tous les ennuis. Ce traitement thermique peut être maison, comme dans un mash ou bien industriel.

Attention : il existe sur le marché un produit dont le nom commercial est « « graines de lin » et qui est en fait un tourteau de lin expeller (voir plus bas), comme vous pouvez le lire si vous regardez attentivement la composition. Moralité : il faut toujours lire l’étiquette jusqu’au bout.

La graine de lin « cuite »

La graine de lin qui a subi un traitement thermique a les mêmes caractéristiques nutritionnelles que la crue mais sans le risque. A noter que si vous mettez une graine de lin dans un mash, cela vous permet de bénéficier de l’effet des mucilages car la cuisson à l’eau accroît leur efficacité. Ce sont eux qui ont un effet émollient sur le tube digestif.

L’huile de lin

La graine de lin est utilisée pour la fabrication d’huile de lin. On a alors par pression ou bien par pression suivie d’une extraction par solvant récupéré l’huile présente dans la graine.

Le produit obtenu a les caractéristiques suivantes :

Huile de lin : 0 % de protéines, 100 % de matières grasses, 0 % d'amidon.

L’huile de lin est très appréciée pour sa teneur en oméga 3. Cette teneur dépend des variétés de lin, plus ou moins riches à la base. En outre, elle doit être consommée rapidement et être bien protégée contre le rancissement.

Les tourteaux de lin

Le tourteau est ce qui reste de la graine une fois qu’on a retiré l’huile. Comme on avait à la base une graine contenant protéines + huile, si on retire l’huile, qu’est-ce qu’il reste ? (cela me rappelle : pince-mi et pince-moi sont dans un bateau… )

Donc un tourteau est un produit riche en protéines. Mais forcément il reste toujours un peu d’huile dedans qui n’a pas pu être extraite. La quantité dépend de l’efficacité de l’extraction.

Tourteau de lin expeller

Si on a eu juste une extraction par pression, il reste pas mal d’huile. On a un tourteau de lin dit expeller :

Tourteau de lin expeller : 30 % de protéines, 8 % de matières grasses, 0 % d'amidon.

Le tourteau de lin expeller est très dur à trouver car la production est faible. A ma connaissance, un seul produit sur le marché de ce type est accessible facilement. Il s’agit de celui dont j’ai parlé plus haut et qui s’intitule « graines de lin »… il faut dire à la décharge du fabricant que s’il l’avait appelé « tourteau de lin expeller », cela n’aurait pas été vendeur. Même si ce type de produit peut s’avérer être très intéressant sur le plan nutritionnel.

Tourteau de lin déshuilé

Si on a une extraction par pression puis par solvant, il reste un tourteau de lin déshuilé. C’est le produit le plus classique. Quasi pas de matières grasses et un très bon taux protéique.

Tourteau de lin déshuilé : 32 % de protéines, 3 % de matières grasses, 0 % d'amidon.

Clairement ce type de produit est intéressant pour remonter le taux protéique d’une ration mais pas pour les omégas 3… même si c’est du lin.

Les produits qui contiennent du lin

Actuellement pas mal de produits sur le marché contiennent du lin ou des dérivés de lin associés à d’autres produits : son, céréales, pulpe de chicorée…

Dans ce cas, la valeur nutritionnelle du produit n’est plus celle du lin mais bien la résultante de tous les composants. Une seule solution là encore, éplucher l’étiquette. Mais de façon générale, tous ces produits sont des intermédiaires entre le « tout protéines » du tourteau, le « tout lipides » de l’huile et le mélange « que lipides et protéines » de la graine de base. Je dirais que ce sont des produits moins « excessifs » qui sont généralement donnés en plus grande quantité et qui ont leurs caractéristiques et leurs qualités propres.

Catherine Kaeffer

Découvrez Je comprends l'étiquette de l'aliment de mon cheval réalisé par TE.
Pour commander une de nos publications, utilisez l’onglet "Commander un de nos produits" en haut de cette page ou connectez-vous sur notre boutique en ligne.

La garantie de l'expertise, le choix de l'indépendance
MAJ janvier 2022

Cheval au box. Techniques d'élevage (R) Tous droits réservés

Cheval au box. Techniques d'élevage (R) Tous droits réservés