Choisir son produit contre l'arthrose. L’acide hyaluronique

Publié le par François KAEFFER. Editions Alpha et Oméga

Après avoir fait un point sur les pathologies osseuses et les différences entre arthrite et arthrose, nous nous intéresserons à une molécule connue pour d’autres utilisations : l’acide hyaluronique. Techniques d’élevage fait un point sur les connaissances scientifiques sur l’acide hyaluronique dans ce type d’utilisation.

Après avoir fait un point sur les pathologies osseuses et les différences entre arthrite et arthrose, nous nous intéresserons à une molécule connue pour d’autres utilisations : l’acide hyaluronique. Techniques d’élevage fait un point sur les connaissances scientifiques sur l’acide hyaluronique dans ce type d’utilisations.

Parmi les affections osseuses, l'arthrose est sans doute l'une des plus fréquentes. L'important est donc la reconstruction de l'os et donc il existe pléthore de produits proposant toujours plus de nouveautés.

En effet, à part la chondroïtine et la glucosamine qui sont les grandes molécules incontournables, nous voyons :

  • L'acide hyaluronique ;
  • Le MSM  méthylsulfonylméthane
  • Insaponifiables d’avocat et de soja ;
  • Cystéine/méthionine ;
  • Le Bore, le cuivre et le zinc ;
  • Silicium sous plusieurs formes et à travers la prêle, l'ortie et le bambou.

A la première de ces dames : l'acide hyaluronique.

Cette molécule est très connue en injection intra-articulaire et intramusculaire pour ses propriétés :

  • Viscoélastiques par formation d'un gel déformable élastique permettant la lubrification et l'absorption de choc.
  • Antalgiques et anti-inflammatoires dans le liquide synovial par inhibition des prostaglandines E2, du chimiotactisme et de la production de radicaux libres.
  • Chondroprotectrices par stimulation des chondrocytes.
  • Stimulation du tissu de granulation essentiel à la cicatrisation.

Ce glycosaminoglycane très long largement répandu parmi les tissus conjonctifs, épithéliaux et nerveux semble extrêmement intéressant pour la prise en charge des troubles articulaires.

Cependant, aucune étude pharmacocinétique n’a pas été réalisée dans le cadre de la prise orale. O9r cette molécule possède un poids moléculaire important, une certaine fragilité et sa formation en gel en présence d'eau ont tendance à laisser dubitatif quant à son absorption intestinale.

Il semblerait, cependant, que des études cliniques contre un placebo, ont montré un intérêt à la prise orale d'acide hyaluronique dans le cadre de l'arthrose.

Nous pouvons considérer que cet ajout n'a pas prouvé pleinement son efficacité et peut être soit négligé, soit être considéré comme un plus, dans le choix d'un produit.

Dans le prochain article nous ferons un point sur les propriétés du MSM.

François Kaeffer

Vous avez aimé cet article ? Saviez-vous que notre équipe réalise des livres et des guides pour les professionnels et les particuliers du monde du cheval ?

Découvrez Je comprends l'étiquette de l'aliment de mon cheval réalisé par TE.
Pour commander une de nos publications, utilisez l’onglet "Commander un de nos produits" en haut de cette page ou connectez-vous sur notre boutique en ligne.

Techniques d'élevage,
la garantie de l'expertise, le choix de l'indépendance,
jusque dans votre poche !

MAJ mars 2022

Membres d'un cheval. Techniques d'élevage (R) Tous droits réservés

Membres d'un cheval. Techniques d'élevage (R) Tous droits réservés