Quelle est l’impact de la vermifugation sur la flore digestive ?

Publié le par Catherine, François et Anne

 

La vermifugation a la réputation d’impacter sur la flore digestive. Effectivement, le contraire serait étonnant mais qu’est-ce que la flore, au juste ?

 

La flore digestive correspond, non seulement, aux bactéries (bien connu) mais aussi aux champignons et aux protozoaires.

 

Quand on parle vermifugation, on parle d’antiparasitaire… Jusque-là, tout va bien… Un antiparasitaire touchera des pluricellulaires du règne animal comme nos chers protozoaires. En aucun cas (dans les doses normales), il ne touchera les bactéries.

 

En cela, ce n’est pas gênant puisque les protozoaires ont strictement les mêmes activités que les bactéries donc ils sont remplaçables par ces dernières.

 

Lors d’une défaunation (et oui, les protozoaires étant des animaux, on tue la faune du tube digestif !), les bactéries  vont remplacer les protozoaires sauf que cela prend plusieurs jours, d’où certains effets secondaires.

 

En somme, un traitement antiparasitaire, c’est des parasites morts qui vont libérer de la place et des protozoaires normaux doivent eux aussi être remplacés.

 

A noter que les parasites en mourant puis éventuellement en se décomposant avant expulsion, vont lâcher des toxines qui elles peuvent être délétères sur la flore cette fois.

 

Pour entrer sur le terrain du poulain, la coprophagie permet d’ensemencer en bactéries et surtout en protozoaires (plus résistants). Les bactéries prennent la place au fur et à mesure de la mort des protozoaires, leur croissance étant nettement plus lente que celle des bactéries.

 

Un traitement anti-parasitaire doit donc être fait avec la plus grande prudence chez le poulain puisque la digestion par les protozoaires possède une plus grande place que chez l’adulte.

 

L’utilisation d’un drainage hépatique pour limiter les problèmes strictement digestifs lors des vermifugations semble cependant inutile. Pour rappel, la digestion a lieu en deux étapes : enzymatique puis microbienne. Or le drainage hépatique ne permettrait qu’augmenter la production de bile laquelle fait partie de la digestion enzymatique... pas microbienne.

 

Cet article a été rédigé par l'équipe de Techniques d'élevage, pour découvrir d'autres articles et les services de notre équipe, rendez-vous sur http://www.techniquesdelevage.fr ou http://anneetcat.wix.com/techniques-elevage

 

Bonne journée.

 

François Kaeffer

Oeufs de gastérophiles sur l'antérieur d'une jeune jument. Techniques d'élevage. Tous droits réservés

Oeufs de gastérophiles sur l'antérieur d'une jeune jument. Techniques d'élevage. Tous droits réservés