« Crise d'ado » ou la remise en cause de l'Homme par les animaux

Publié le par Catherine, Francois et Anne

 

 

 

 

Refus d'obtempérer, défi d'autorité, caprice du jeune qui veut s'émanciper... voilà ce que chacun définit comme la « crise d'ado » de nos animaux.

 

Une crise qui n'a de commun avec celle que l'on connaît chez l'humain que les mauvais côtés et qui n'amène à aucune conclusion autre que la fatalité. Cette crise est la réponse aux comportements du jeune animal comme du moins jeune.

 

La « crise d'ado » animale apparaît dans les discours dès le sevrage et constitue une excuse dès que l'animal remet en cause l'humain.

 

Car l'animal ne saurait faire la différence entre ses maîtres et ses parents. Et cette émancipation qu'il n'a pas pu réaliser avec eux, il s'emploie à la reporter sur nous.

 

Les problèmes que nous rencontrons ne seraient donc pas un jugement de nos capacités, de l'éducation que nous lui fournissons ou de notre façon de mener nos relations... mais un banal rejet lié aux hormones ou à une crise passagère psychologique qui n'aurait aucun lien avec l'humain.

 

La réponse est le plus souvent unanime, ignorer ou riposter, tout pour montrer qu'on est au-dessus de ça.

 

« ça »... c'est l'animal qui souhaite engager le dialogue.

« ça »... c'est sa volonté de vouloir faire bouger les choses.

« ça »... c'est la marque de notre mépris pour le changement et la réflexion.

 

Alors il ne faut pas s'étonner quand « ça » ne souhaite plus communiquer avec cet esprit si étroit qu'il cherche des mots d'excuses quand il devrait rechercher une solution.

 

 

Tous droits réservés. Techniques d'élevage

Tous droits réservés. Techniques d'élevage

Publié dans Dressage-Education