Valeur énergétique des aliments pour chevaux : UFC, calories et Joules (Partie 1)

Publié le par Catherine, Francois et Anne

 

Il existe plusieurs systèmes d’expression de l’énergie dans les aliments pour chevaux. Régulièrement lors des journées de nutrition, on me demande comment s’en tirer pour passer les données que l’on a dans un système d’expression vers un autre système.

 

Et curieusement, dans un cas comme cela, je botte en touche… et oui, le sujet est loin d’être simple. Mais comme la question revient souvent, je me suis résolue à profiter de cette période de fêtes, avec ses jours de repos et ses longues soirées d’hiver au coin du feu pour essayer de débroussailler le problème.

L’expression de l’énergie apportée par un aliment peut être donnée soit en UFC (Unité Fourragère Cheval) pour les aliments fabriqués en France, soit en Joules (MJ ou kJ) pour les aliments en provenance d’Allemagne ou d’Angleterre, soit encore en kcal sur les tables américaines du NRC.

 

Évidemment, chacun pense que son système est le meilleur, le seul qui vaille et que tous les autres c’est rien que des c… Certes. Mais pour la personne qui a certaines données dans un système (le meilleur) et d’autres données dans un autre système (le meilleur), il faut bien harmoniser la chose pour pouvoir en tirer la substantifique moelle.

 

Or, le passage de l’un à l’autre n’est pas évident car vous avez bien sûr un changement d’unité ce qui n’est pas trop gênant mais surtout, on ne parle pas de la même chose.

 

Nous allons essayer de faire un point sur tout cela.

 

En fait, vous avez l’énergie brute. C’est l’énergie qui se dégage de la combustion du produit dans une enceinte adiabatique (autrement dit une enceinte suffisamment bien isolée pour qu’il n’y ait d’échange de chaleur avec l’extérieur). Cette énergie brute est exprimée en Joules ou en kcal/kg.

 

1 calorie = 4,185 5 joules ; 1 J =2,39 x 10-4 kcal

 

L’énergie brute d’un kg d’orge est de 3850 kcal soit 16093 kJ soit 16,093 MJ (mégajoule = 106 Joules). Vous la retrouverez dans une bonne partie des tables d’alimentation car tout part de là.

 

Énergie brute orge = 3850 kcal ou 16,09 MJ

 

Cette énergie brute est celle que le cheval mange. Elle est ensuite digérée en partie et une partie se retrouve dans les crottins (la preuve, c’est qu’un crottin une fois séché brûle ce qui prouve qu’il reste encore de l’énergie dedans).

 

L’énergie digestible (ED) est ce qui est récupéré par le tube digestif.

Elle est égale à énergie ingérée (ou brute) – énergie non digestible (celle des crottins).

 

L’énergie peut être amenée par des produits différents : fibres, amidon, sucres, protéines, lipides. Chacun de ces produits est plus ou moins digestible. C’est pour cela qu’il n’existe pas un rapport constant entre l’énergie brute (EB) et l’énergie digestible (ED). La part d’énergie non digestible varie de 30 à 65 % pour les fourrages et de 10 à 30 % pour les aliments concentrés.

 

Cela veut dire que lorsque vous donnez 1 kg de céréales, 80 % de l’énergie présente dedans sera digérée par le cheval. Si vous donnez 1 kg de foin, 70 % sera digéré. Par contre, si vous donnez de la paille, seulement 35 % de l’énergie présente (celle qui se dégagerait si vous faisiez un feu de paille) sera digérée par le cheval. Les 65 % autres, se retrouveront dans le crottin.

 

Certains aliments expriment leur apport énergétique en énergie digestible et en Joules (notamment les aliments en provenance d’Allemagne).

 

Si nous reprenons l’exemple de notre orge, la digestion de l’énergie a un rendement de 80 %. On a donc une énergie digestible de l’orge de 3850 x 0,80 = 3080 kcal

 

Énergie digestible orge = 3080 kcal ou 12,87 MJ

 

Lorsque cet aliment pris comme exemple et de fabrication allemande vous annonce une énergie (DE) de 11 MJ, vous êtes donc bien sur une énergie digestible égale à 85 % de celle de l’orge. 

Exemple d'aliment avec la valeur énergétique exprimée en énergie digestible.

Exemple d'aliment avec la valeur énergétique exprimée en énergie digestible.

La table du NRC vous annonce pour une graine de sorgho, DE (Mcal/kgDM) = 3,75 avec 88,6 % de matière sèche (Dry Matter in english). Vous en concluez aussitôt que votre grain de sorgho vous apportera 3750 x 0,886 = 3323 kcal / kg ou 13,888 MJ / kg soit environ 8 % de plus qu’une orge.

 

Nous avons donc vu les notions d’énergie brute et d’énergie digestible ainsi que les 2 modes d’expression que l’on rencontre dans les pays anglo-saxons.

 

Je vous donne rendez-vous dans un prochain article pour aborder le problème des UFC utilisés en France.

 

Catherine Kaeffer

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :