Comprendre l'immunologie. 3. Inflammation et coagulation

Publié le par Alpha et Omega

Nous serions tenté de dire que l’immunologie, c’est fini, terminé, révolu, un sujet à abandonner aux affres de l’oubli mais hélas pour vous, l’inflammation est liée à la coagulation et à la cicatrisation.

3 étapes sont nécessaires pour achever la coagulation :

1- L’hémostase primaire avec la formation d’un clou plaquettaire appelé aussi Thrombus plaquettaire.

Adhérence des plaquettes : lors d’une lésion vasculaire, les plaquettes se lient au collagène situé sous les cellules endothéliales. Pour que cela puisse se faire, ces mêmes cellules produisent le facteur de Von Willebrand qui permet le lien entre le collagène et les plaquettes et assure le transport du facteur VIII indispensable pour le démarrage de la voie commune de la coagulation.

Agrégation des plaquettes. Suite à leur adhérence les plaquettes s’activent et engendrent la sécrétion de différentes substances permettant l’accélération de l’adhésion, une vasoconstriction et transforme les plaquettes en cellules plates.

A la fin, cela forme un thrombus blanc contenant non seulement des plaquettes mais aussi des globules blancs

2- La coagulation à proprement parler. Elle correspond à la mise en jeu des facteurs de la coagulation :

Facteurs de coagulation

Facteurs de coagulation

La lésion engendre l’activation de la coagulation et la voie longue donne lieu à la mise en place du système des kinines avec la bradykinine.

3- La fibrinolyse : la lyse du caillot de fibrine afin de limiter le risque de caillot de sang circulant. Les plasmines, créées à l’aide de la kallicréines et des facteurs d’activation tissulaires et plasmatiques, dégradent la fibrine stabilisée, le facteur I et inhibent le facteur VIII.

Une fois la coagulation terminée, la cicatrisation peut enfin commencer.

Bonne journée.

François Kaeffer