La vitamine D dans le sang et interprétations

Publié le par Catherine, François et Anne

 

Un cas pratique de l’utilisation du métabolisme phospho-calcique : la forte diminution de la vitamine D dans le sang.

 

On a tendance à dire que s’il en manque, il faut en rajouter…

 

Pour rappel, la vitamine D est produite dans l’organisme pour les deux tiers des besoins, le reste est récupéré dans l’alimentation.

 

Une baisse trop importante ne peut donc être uniquement liée à une carence alimentaire. Une possibilité plus logique est la forte teneur en calcium de l’alimentation. En effet, la vitamine D permet l’absorption intestinale du calcium et est régulée sur la calcémie. Une alimentation forte en calcium induit un équilibre pour son entrée en défaveur de la vitamine D.

 

Dans ce cas, l’apport massif de vitamine D entraînerait une entrée de calcium très importante et, au final, une calcification des tissus mous et la mort.

 

Comme quoi, il ne faut pas aller trop vite en besogne…

 

Bonne journée.

 

François Kaeffer

http://www.techniquesdelevage.fr/

http://anneetcat.wix.com/techniques-elevage

 

Cheval au box Techniques d'élevage. Tous droits réservés

Cheval au box Techniques d'élevage. Tous droits réservés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :