Les algues marines, est-ce toujours si bon que ça ?

Publié le par Catherine, François et Anne

 

Dans les produits naturels, les algues sont considérés avec un bon œil... Et pourtant, la prudence est de mise.

 

Un exemple que nous avons eu récemment est le cas d'un complément composé d'algues marines. Souvent sur ce type de produit, le fabricant ne donne aucun chiffre considérant que le caractère naturel de son produit suffit à convaincre l'acheteur de sa qualité.

 

Mais dans ce cas précis, ce fabricant annonçait la composition chimique de son produit avec un chiffre en particulier : iode = 835 mg/kg.

 

Rien d'étonnant puisque : qui dit mer dit iode. Alors quel est le problème ?

 

Il est préconisé pour un cheval, une mesure de 50 g/j autrement dit pour l'iode, cela fait :

835 x 0,05 = 41,75 mg/j.

 

Or les besoins pour un cheval de 500 kilos à l'entretien, en iode sont de 1,7 mg/j et pour un trait de 1000 kilos en travail intense, 3,4 mg/j.

 

Autrement dit, on est toujours à plus de 10 fois les besoins, même dans les cas les plus extrêmes. Or, le NRC précise bien que pour l'iode, les doses toxiques commencent à partir de 10 fois les besoins.

 

D'autant qu'il s'agit de l'apport des algues seules et que le reste de la ration, peut en contenir de façon notable que ce soit simplement parce que le cheval vit dans une région pas trop éloignée de la mer (ou que ses fourrages en proviennent), ou que ce soit parce qu'il reçoit des aliments déjà supplémentés en iode.

 

Et le cheval est signalé comme une espèce très sensible aux excès d'iode.

 

Le temps de saturer la thyroïde en iode et le cheval peut faire un goitre, présenter une faiblesse importante, avoir des poils longs, des anomalies des membres chez les poulains. Un excès d'iode peut s'avérer mortel.

 

Ce n'est pas parce qu'un produit est naturel qu'il est forcément bon, inoffensif et adapté à tous les cas. Ce fabricant indiquait la composition de son produit et permettait donc de se faire une idée précise de ses caractéristiques. Mais combien se cachent derrière l'étiquette naturel pour éviter de le faire ?

 

Nous vous conseillons donc la plus grande prudence et de vérifier systématiquement que le produit que vous achetez pour améliorer la santé et le bien-être de votre cheval est adapté à son cas particulier.

 

Cet article a été rédigé par l'équipe de Techniques d'élevage, pour découvrir d'autres articles et les services de notre équipe, rendez-vous sur http://www.techniquesdelevage.fr ou http://anneetcat.wix.com/techniques-elevage

 

A bientôt

 

François Kaeffer

Cheval au box. Techniques d'élevage. Tous droits réservés.

Cheval au box. Techniques d'élevage. Tous droits réservés.