Réfléchir ses apports minéraux : 2. Absorption, distribution, métabolisation, élimination (ADME)

Publié le par Catherine, Francois et Anne

 

Pour comprendre les minéraux, il faut réfléchir comme avec n’importe quelle molécule : absorption, distribution, métabolisation, élimination. (ADME)

 

L’absorption des minéraux est sujette :

 

  • aux quantités présentes dans la ration, évidemment ;

 

  • à la présence de complexant dans la ration : les tanins dans les feuilles des ronces, des glands… vont « englober » les minéraux et ils ne seront pas absorbés ;

 

  • à des compétitions entre les minéraux : le calcium rentre en compétition avec de nombreux autres minéraux. Ce grand athlète ionique tout d’électrons vêtu, bloque l’entrée d’oligoéléments en occupant les sites d’absorption.

La distribution est importante pour connaître les organes et tissus touchés et les temps entre le moment de la prise et l’action effective. Par exemple, il faut trois semaines entre la présence dans le sang d’un supplément constant de sélénium et une différence significative dans la concentration de sélénium dans le muscle.

 

La métabolisation est surtout importante pour savoir quelle fonction sera remise en route selon le minéral rajouté et, pour les biochimistes, quelle voie sera empruntée.

 

Pour finir, les oligoéléments ne sont pas présents dans l’organisme ad vitam aeternam, il faut avoir une quantité de base subvenant aux besoins de l’organisme.

 

On peut définir les besoins comme la quantité de minéraux entrée par la voie digestive moins la quantité de minéraux sortie par la voie biliaire et urinaire de manière à obtenir l’équilibre. L’équilibre est cependant pas le même entre le poulain, le cheval de course, la jument poulinière en lactation, en gestation et le cheval adulte à l’entretien.

 

L’intérêt des cures, c’est un apport ponctuel pour un problème particulier (une croissance compensatrice supérieure à celle prévu alors que les besoins de base sont assurés) ou pour un effort sur une courte durée mais cela ne remplace en aucun cas l’apport quotidien. Cela assure les urgences mais pas le long terme.

 

Nous insistons régulièrement sur ce point mais un rappel ne fait pas de mal : il faut prendre garde aux intoxications lorsque l’on multiplie les apports avec 2,3 voire plus, de minéraux.  

 

De plus, les cures sont largement surcotées de façon à produire un effet rapidement mais cela peut entraîner des risques lorsque l’on prend plusieurs complémentations sous forme de cures simultanément.

 

Bonne journée.

 

François Kaeffer

 

Cet article a été rédigé par un membre de l'équipe de Techniques d'élevage. Retrouvez tous nos articles sur http://www.techniquesdelevage.fr ou http://anneetcat.wix.com/techniques-elevage.

Cheval de voltige. Techniques d'élevage. Tous droits réservés

Cheval de voltige. Techniques d'élevage. Tous droits réservés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :