Céréales, grains, moulées, concentrés, granulés et floconnés…

Publié le par Alpha et Omega

 

 

L’alimentation du cheval est aujourd’hui un sujet souvent passionné. Cependant un certain nombre de conflits ne sont pas dus à des différences de pensée mais bien à des problèmes de vocabulaire.

 

Certains termes sont utilisés comme quasiment synonymes alors qu’en fait, ils désignent des réalités différentes.

 

Les céréales regroupent les plantes de la famille des poacées anciennement appelées les graminées. En alimentation équine, ce sont essentiellement l’orge, l’avoine, le maïs et de façon plus anecdotique, le blé, l’épeautre ou le riz.

 

Elles entrent dans l’alimentation du cheval soit sous forme native comme l’orge ou l’avoine, soit par l’intermédiaire de leurs issues donc de leurs produits de transformation comme le son de blé ou le son de riz.

 

La caractéristique d’une céréale est d’être une graine dont les réserves sont sous forme d’amidon.

 

A noter que lorsqu’on dit que le son de blé n’est pas une céréale, c’est plus que discutable étant donné qu’il s’agit de l’enveloppe du blé et qu’il contient aussi de l’amidon.

 

Nous sommes donc bien là sur des produits agricoles qui sont soit consommés tels quels soit utilisés par les industriels comme matière première pour des aliments élaborés.

 

Le terme de grain est utilisé dans le langage courant pour parler d’une céréale mais pas dans le langage professionnel. Il désigne théoriquement une graine, pas forcément de céréale. Mais il est parfois abusivement utilisé pour désigner un aliment composé, floconné ou granulé, contenant certes des céréales mais aussi des tas d’autres matières premières. Il est parfois même utilisé pour des mélanges qui ne contiennent pas de céréales dans leurs matières premières.

 

La moulée est un peu l’équivalent pour les Canadiens.

 

Aliment concentré est le terme technique utilisé pour désigner tout aliment, transformé ou non, dont l’apport énergétique et/ou protéique est nettement supérieur à celui d’un fourrage, aliment grossier. De ce fait, certains granulés, qui ont des apports très comparables à ceux d’un fourrage de bonne qualité, ne devraient pas être qualifiés de concentrés.

 

Il existe les aliments concentrés simples qui proviennent directement d’une céréale ou d’une graine oléagineuse ou protéagineuse ou de ses issues. Et les aliments composés qui correspondent au mélange de plusieurs aliments concentrés simples.

 

Granulés et floconnés sont des termes se rapportant à la présentation de l’aliment. Le granulé est broyé et passé dans une filière. Dans le floconné une partie des ingrédients reste identifiable. Ceci étant, la forme de présentation ne préjuge en rien de la nature de l’aliment, ni de sa composition. Assimiler granulé et céréale est une erreur. En effet, non seulement les granulés ne contiennent pas que des céréales mais certains n’en contiennent même pas du tout et peuvent être assimilables à un fourrage ou à un aliment minéral.

 

A noter que dans beaucoup d’aliments floconnés on retrouve une partie des ingrédients sous forme de granulés et notamment c’est sous cette forme que l’on ajoute les minéraux.

 

Catherine Kaeffer

 

Granulés. Techniques d'élevage. Tous droits réservés

Granulés. Techniques d'élevage. Tous droits réservés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :