28 mai 2011 6 28 /05 /mai /2011 04:14

 

Les poules de basse-cour sont généralement laissées libres de vagabonder et de chercher leur nourriture en picorant. Il est néanmoins nécessaire de leur apporter un complément. Mais lequel ?

 

La plupart du temps, aujourd’hui, les propriétaires achètent un aliment industriel " poules pondeuses " pour nourrir leurs animaux. Faut-il y voir un des effets de la publicité ? beaucoup n’envisagent même pas de faire autrement.

 

Une poule adulte a besoin d’environ 130 g d’aliments par jour. Les aliments complets préparés pour poule pondeuse associent le blé, l’orge, l’avoine et le maïs. S’ils sont de bonne qualité ils contiennent aussi du tourteau de soja et aucune autre forme de protéines (autres tourteaux, farine de poisson, luzerne, protéagineux…).

 

Ces aliments sont formulés pour des animaux en poulailler dont c’est le seul apport alimentaire.

 

Mais si vous avez des poules chez vous et qu’elles disposent d’espace, le problème est tout différent. Les poules consommeront de la verdure, des graines, des vers et des insectes. Cet apport de protéines animales est d’excellente qualité. Point n’est besoin alors d’en rajouter.

 

Poules fermières. Copyright : Anne KAEFFER, Nantes, 2010.

 

Oubliez donc l’alimentation industrielle et faites comme nos parents : donnez-leur du grain.

 

Parmi les céréales, le blé tendre est très couramment donné : sa teneur en énergie est bonne (3350 kcal d’EM = Énergie métabolisable) et sa richesse en protéines, quoique variable est supérieure à celle du maïs. On limite le blé entre 25 et 50 % de la ration. Vous pouvez donc distribuer entre 40 et 50 g de blé par jour et par poule sans risque en diminuant si vous voyez que la ration n’est pas totalement consommée ou que les poules grossissent trop.

 

L’autre céréale que l’on peut donner aux poules est le maïs. Il ne contient aucun facteur antinutritionnel et il est très digestible. Il apporte 3370 kcal d’EM. Il présente en outre l’avantage de donner une bonne couleur au jaune d’œuf et à la peau. On considère qu’il peut constituer à lui seul 80 % de la ration. Vous pouvez donc le proposer au même niveau que le blé sans aucun risque.

 

L’avoine contient des antienzymes et des béta-glucanes, deux facteurs anti-nutritionnels : pas plus de 20-30 g par jour pour un adulte, pas pour un jeune.

 

L’orge contient les mêmes facteurs anti-nutritionnels et des tanins. Cependant, il peut être distribué à raison de 20-30 g par jour pour un jeune et un peu plus pour un adulte.

 

Donc pour résumer, lorsque la saison s’y prête, que votre poule peut aller et venir à sa guise, a accès à l’herbe c'est-à-dire dans la plupart des régions la majeure partie de l’année, vous pouvez lui proposer entre 30 % et 60 % de sa ration par jour sous forme de céréales soit entre 20 et 40 g pour une poule de taille respectable (évidemment pour les poules naines, cela fait trop).

 

N’hésitez pas à compléter l’alimentation des poules avec les restes des repas ou des épluchures de légumes (laver les légumes avant de les éplucher). Elles apprécient généralement les pâtes ou le riz cuit, les légumes (surtout les broccolis !) et les fruits. Le plus simple est de leur proposer différentes choses et de voir ce qui leur plait car elles sont parfois difficiles. Évitez de leur donner des aliments salés, sucrés ou gras, des agrumes et de la viande.

 

Cat

 

 

Partager cet article

Par l'équipe de techniques d'élevage Anne et Cat - dans Alimentation

Outil De Recherche Par Mots Clés

Techniques d'élevage

 

Une source d'informations animalières gratuite et professionnelle rédigée par une équipe pluridisciplinaire. Une expertise au meilleur coût et en toute indépendance pour améliorer le bien-être de votre équidé, son alimentation et amener à une meilleure connaissance de celui-ci.
 
Qui sommes-nous ?
 
Hébergé par une entreprise familiale créée en 1995, Techniques d'élevage vous offre aujourd'hui plus de mille articles en accès libre sur cette page et des services payants personnalisés. 
 
Vous pouvez également nous retrouver en tant qu'experts, rédacteurs ou chroniqueurs dans différents journaux et supports et sur la plupart des réseaux sociaux.

 

Techniques d'élevage - le site

 

  

Catégories D'articles Et Sujets

- Contact -