Ane, cheval, poulain, poulinière et densité énergétique

Publié le par Catherine Kaeffer. Alpha et Omega

Il peut être intéressant de comparer les densités énergétiques des différents aliments et les besoins des équidés, pour voir les alimentations qui sont possibles et celles qui ne le sont pas. 

Dans ce graphique, j'ai donc choisi un certain nombre d'aliments type : orge, luzerne, foin, huile et paille. 

D'autre part, j'ai choisi 4 types d'équidés de besoins très différents : un cheval adulte à l'entretien, un poulain de 12 mois, une jument allaitante et un âne adulte à l'entretien. 

Et j'ai comparé les densités énergétiques des aliments avec celles exigées par les équidés. J'ai utilisé, une fois n'est pas coutume, les unités américaines (Energie digestible en MJoules / kg de matière sèche) car pour l'âne ce sont les meilleures dont nous disposons. 

Voici le résultat : 

Besoins et densité énergétique de la ration. Techniques d'élevage. Tous droits réservés

Besoins et densité énergétique de la ration. Techniques d'élevage. Tous droits réservés

Sur le plan alimentaire, on peut facilement classer les différents aliments du plus au moins énergétique : huile, orge, luzerne, foin, paille. 

Sur le plan des besoins, le classement donne : poulain de 12 mois, jument allaitante, cheval à l'entretien, âne. 

Classique. 

Ce qui est plus intéressant c'est la comparaison entre les deux côtés de ce graphique. 

Le cheval adulte à l'entretien a besoin d'une densité énergétique proche de celle du foin. Cela signifie que si le foin est correct, que le cheval n'est pas trop grand et qu'il ne travaille pas, le foin est suffisant pour satisfaire ses besoins énergétiques. 

Par contre, pour la jument allaitante, le foin n'est plus suffisant et un apport d'un aliment concentré est indispensable même si on se réfère juste à l'apport d'énergie (en ce qui concerne l'apport de protéines, la comparaison est encore plus déficitaire). 

Le poulain de 12 mois, même si on occulte le fait que sa digestion des fibres est moins efficace que celle de l'adulte, ne pourra pas se suffire de foin pour assurer ses besoins énergétiques de croissance. En effet, lorsqu'on compare la densité énergétique qu'il lui faut et celle du foin, il est nettement au dessus. Une complémentation est donc totalement indispensable pour lui même sur un plan énergétique. 

L'âne est un cas intéressant parce que la hauteur du rectangle gris du graphique est moindre que celle du rectangle bleu du foin. Cela signifie que pour lui, sur un plan énergétique, un foin moyen est encore trop concentré. On peut aisément visualiser qu'il va lui falloir un mélange de foin et de paille pour arriver à coller à ses besoins tout en lui donnant une quantité qui va le satisfaire. Car forcément, si on donne uniquement du foin, il va falloir en donner tellement peu pour qu'il ne soit pas obèse, qu'il n'aura pas son content en termes de volume. 

Et alors comme ce sont des animaux futés, il pourrait bien se jouer de vos clôtures...

Catherine Kaeffer

N'hésitez pas à profiter de notre service d' établissement de bilans nutritionnels personnalisés pour votre cheval ou votre écurie en cliquant sur l’onglet « Demander un bilan nutritionnel » en haut de cette page ou en vous connectant sur notre site

La garantie de l'expertise, le choix de l'indépendance