Comparaison de différents foins pour l’alimentation du cheval : valeurs nutritionnelles

Publié le par Catherine Kaeffer. Alpha et Omega

Pour aller au-delà des idées générales, il peut être intéressant de comparer les valeurs nutritionnelles de différents foins.

J’ai pris comme référence, un foin de prairie permanente de plaine (Normandie), 1er cycle, épiaison, récolté le 10 juin et fané au sol par beau temps (INRA FF0070). Bref, un foin d’excellente qualité. Je lui ai attribué l’indice 100. Et je l’ai comparé à :

  • Un foin de Crau 1er cycle, coupe tardive, récolté le 25 mai (INRA FF0370)
  • Un foin de pré de semi montagne (Auvergne), 1er cycle, récolté le 10 juin, début épiaison (INRA FF0490)
  • Un foin de ray-grass d’Italie non alternatif (RGI) 1er cycle épiaison (INRA FF1140)
  • Un foin de ray-grass anglais (RGA), 1er cycle, variétés tardives, épiaison, (INRA FF1640)
  • Un foin de fétuque élevée, 1er cycle, épiaison (INRA FF2230)
  • Un foin de dactyle, 1er cycle, épiaison (INRA FF2620)
  • Un foin de luzerne, 1er cycle Bourgeonnement (INRA FF3330)

Tous fanés au sol par beau temps.

Valeurs nutritionnelle des différents foins pour chevaux. Techniques d'élevage. Tous droits réservés.

Valeurs nutritionnelle des différents foins pour chevaux. Techniques d'élevage. Tous droits réservés.

Pour les apports énergétiques (UFC) :

Les apports énergétiques sont plus importants pour 3 espèces pures (RGI, RGA et Dactyle) mais inférieurs pour la fétuque élevée par rapport au le foin de pré de Normandie. On retrouve là le classique effet espèce fourragère.

Le foin d’Auvergne et la luzerne ont un apport énergétique très proche du foin de Normandie.

Le foin de Crau est nettement moins énergétique que le foin de Normandie. A noter que cette différence importante s’annule si on compare un foin de Normandie de début épiaison au 25 mai à un foin de Crau 1ère coupe précoce au 10 mai. Il semblerait donc que la décroissance de la valeur énergétique classique au 1er cycle soit plus rapide sur le foin de Crau.

Pour les apports protéiques (MADC) :

Les valeurs pour le foin d’Auvergne et celui de Normandie se tiennent dans un mouchoir de poche.

Le foin de Crau est moins riche en protéines que le foin de Normandie. La différence est encore plus importante sur un stade d’exploitation plus précoce.

Le RGA et le RGI donnent des foins assez pauvres en protéines.

Pour les foins riches en protéines, on retrouve évidemment la luzerne qui est une légumineuse mais aussi le dactyle.

Pour la teneur en fibres :

Les variations entre les différents foins sont moins marquées. Le moins riche en fibres étant le RGI, le plus riche la luzerne.

Pour la digestibilité :

Digestibilité des différents foins pour chevaux. Techniques d'élevage. Tous droits réservés

Digestibilité des différents foins pour chevaux. Techniques d'élevage. Tous droits réservés

La digestibilité de la matière organique des foins varie entre 50 et 62 % ce qui est une variation importante. Le foin de référence a été représenté par une barre ocre à droite du graphique.

Le foin le moins digestible est celui de Crau. Si la coupe avait été précoce, il aurait été au niveau du RGI soit avec une digestibilité meilleure que le foin de référence. Comme sa teneur en cellulose brute n’est pas particulièrement élevée, on peut en conclure que cette cellulose est moins digestible.

Pour la fétuque, on retrouve le faible apport énergétique constaté.

Le dactyle est très digestible tant qu’il est relativement jeune.

Dans un prochain article, nous prolongerons cette comparaison pour les minéraux.

Catherine Kaeffer

Découvrez la nouvelle édition du poster La digestion chez le cheval réalisé par TE
Pour commander une de nos publications, utiliser l’onglet "Commander un de nos produits" en haut de cette page ou connectez-vous sur notre site.

La garantie de l'expertise, le choix de l'indépendance