La guerre des parasites au sein de votre équidé

Publié le par Editions Alpha et Omega

Les propriétaires d'équidés subissent chaque jour les conséquences d'un conflit dans lequel ils interviennent sans s'en rendre compte.

Cette guerre interne aux équidés met en jeu des acteurs pas toujours bien connus mais toujours redoutés, les parasites.

Alliances, conflits d'intérêts, prises de pouvoir... c'est une véritable bataille qui se joue au quotidien pour savoir qui infestera, qui passera son chemin et qui va mourir.

Les parasites ne peuvent pas tous être présents au sein de l'équidé. Et quand un parasite occupe une place, il ne la cède pas facilement.

L'équidé est un territoire, les parasites sont des armées. Ils cherchent à occuper un maximum le terrain et vont se battre pour garder leurs places.

Et si un allié est déjà en place, un autre parasite de la même espèce passera son chemin pour tenter de conquérir de nouveaux territoires.

C'est ce que l'on trouve parfois sous le terme d'immunité de co-infestation.

Mais en pratique, quelle importance me direz-vous ?

Et bien, en pratique, cela signifie que ce qu'il y a dans votre cheval est le fruit d'un équilibre entre les différentes populations parasitaires et dépend à la fois de la rapidité d'infestation, du nombre de parasites au sein de votre pâture, de leur agressivité ou spécificité, mais aussi de la gestion parasitaire que vous allez adopter.

Dès lors, imaginez un vermifuge qui dissémine certaines armées pour en laisser d'autres intactes, le rapport de force sera instantanément bouleversé et votre cheval ne sera pas forcément le vainqueur de ce nouvel équilibre.

Tous les parasites n'ayant pas le même potentiel de "nuisance", le propriétaire pourra avoir intérêt à maîtriser les interactions entre parasites pour éliminer les plus dangereux en ne défavorisant pas les principaux concurrents de ceux-ci.

Prenez le cas classique, un programme à 4 vermifuges par an, vous éliminez à intervalle réguliers des parasites qui ont un cycle long. Les cycles courts envahissent l'espace laissé libre.

En ce qui concerne les problèmes de résistance, prenez un équidé, vermifugez et gardez uniquement les parasites résistants, les autres peinent à s'installer car la place est déjà occupée. Les "résistants" vont augmenter leur présence dans l'environnement, car ils peuvent se reproduire et ils vont progressivement remplacer les populations présentes. Si vous renouvelez régulièrement l'expérience, votre vermifuge deviendra aussi efficace qu'un bonbon.

Anne ANTA

Découvrez la nouvelle édition de notre ouvrage A la recherche des parasites : l’analyse coprologique réalisé par TE.
Pour commander une de nos publications, utiliser l’onglet "Commander un de nos produits" en haut de cette page ou connectez-vous sur notre site.

La garantie de l'expertise, le choix de l'indépendance

Gasterophile et cheval. Tous droits réservés à Techniques d'élevage

Gasterophile et cheval. Tous droits réservés à Techniques d'élevage