Alimentation du cheval : l’importance du rapport phosphocalcique

Publié le par Catherine Kaeffer. Editions Alpha & Oméga

Le rapport phosphocalcique (Ca/P) est le rapport entre la quantité de calcium et la quantité de phosphore contenue dans la ration de votre cheval. Il est très important parce qu’il conditionne la qualité du squelette, que l’animal soit jeune ou qu’il soit déjà formé. Techniques d'élevage fait le point.

Le rapport phosphocalcique (Ca/P) est le rapport entre la quantité de calcium et la quantité de phosphore contenue dans la ration de votre cheval.

Il est très important parce qu’il conditionne la qualité du squelette, que l’animal soit jeune ou qu’il soit déjà formé.

Il est souvent assez déséquilibré… mais pas toujours dans le même sens. Le connaître permet donc de choisir les minéraux à apporter en complément de la ration. Cet apport doit se faire en permanence, et non en « cures » car il fait partie de l’alimentation normale.

L’optimum est Ca/P = 1,5 pour un cheval à l’entretien (ou travail léger) ou en reproduction et = 1,8 pour un jeune en croissance ou pour un cheval qui travaille.

En fait, ce rapport peut s’élever sans inconvénient jusqu’à 2,5 voire 3 mais pas plus haut.

Les aliments riches en calcium sont : l’herbe, les foins, la paille, la luzerne, la pulpe de betterave…

Les aliments riches en phosphore sont : l’avoine, le maïs, les tourteaux de soja, le son de blé….

En pratique, si votre cheval ou votre poney est à l’herbe ou nourri avec du foin, en fonction de votre région, il peut être plus ou moins équilibré. En cas de fourrage très chargé en calcium, il peut être nécessaire de lui apporter un aliment minéral qui n'en apporte pas voire apporte principalement du phosphore sous forme généralement de phosphates calciques. Cette correction ne doit néanmoins pas amener à corriger un excès de calcium par un excès de phosphore. Il convient dans tous les cas d’apporter aussi les oligo-éléments déficitaires dans les fourrages (surtout zinc et cuivre).

Si votre cheval a une activité sportive, il reçoit une ration contenant une part importante de céréales (en plus du foin), il faudra donc se tourner vers un complément minéral assez riche en calcium (carbonates). Là encore, les apports en oligo-éléments sont souvent insuffisants et doivent être corrigés. 

Si l’activité sportive est intense et que le cheval transpire beaucoup, il faut aussi apporter du sel puisque les pertes par transpiration peuvent atteindre 50 à 70 g par jour.

Pour mémoire : les aliments minéraux sont caractérisés par leurs pourcentages en calcium, phosphore et éventuellement magnésium. Un aliment 12-9-2 pour l’élevage contient 12 % de calcium, 9 % de phosphore et 2 % de magnésium.

Catherine Kaeffer

Vous avez aimé cet article ? Saviez-vous que notre équipe réalise des livres et des guides pour les professionnels et les particuliers du monde du cheval ?

Pour mieux raisonner votre alimentation, découvrez
Je comprends l'étiquette de l'aliment de mon cheval et

La prise de sang, un outil dans l'alimentation de votre cheval
réalisés par TE.
Pour commander une de nos publications, utilisez l’onglet "Commander un de nos produits" en haut de cette page ou connectez-vous sur notre boutique en ligne.

Techniques d'élevage,
la garantie de l'expertise, le choix de l'indépendance,
jusque dans votre poche !

MAJ juin 2022

Enrubanné. Techniques d'élevage (R). Tous drtoires réservés

Enrubanné. Techniques d'élevage (R). Tous drtoires réservés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :