Foie et analyse sanguine : interprétation délicate

Publié le par Catherine, Francois et Anne

 

Bon nombre de pathologies, carences et dysfonctionnements engendrent des troubles du foie… Mais de quel type ?

 

Le foie possède deux voies : une sanguine et une biliaire. Tout le problème est de savoir quelle voie pose des difficultés.

 

En règle générale, c’est une prise de sang qui permet la découverte du trouble hépatique… Le tout est de l’interpréter :

 

  • Les GGT sont sans doute les protéines les moins spécifiques d’une altération du foie mais il faut les  mettre en parallèle des autres marqueurs du foie.

 

  • Les ASAT, ALAT sont symptomatiques d’un trouble d’origine toxique puisque ce sont les cellules recevant le sang qui sont les détentrices de ces molécules. De toutes manières, il vaut mieux jeter un coup d’œil sur le potassium (estimation de la lyse cellulaire), les globules rouges, la bilirubine (libre et conjuguée), la créatine, la créatinine kinase (pour les troubles musculaires), les PAL  (pour les os ou les problèmes de voie biliaire). Cela permet de savoir où se situe la lyse cellulaire responsable du problème.

 

  • Les PAL sont produites par les cellules au niveau des canaux biliaires mais ATTENTION : les os sont aussi capables de produire ces molécules lors d’une déminéralisation forte, d’où la vérification des GGT sinon on ne peut savoir si ce sont les os ou le foie qui les produisent. Dans le cas PAL et GGT augmentés de plusieurs fois la normale, plusieurs théories sont possibles : parasitisme qui bouche les canaux, calculs biliaires ou lyse des cellules productrices de bile. Dans ce dernier cas, la lyse du foie est très profonde et donc les ASAT et ALAT sont aussi augmentés.

 

Lorsque le foie est clairement  détérioré, il est impératif d’éliminer la cause par la vermifugation, l’élimination du toxique… Bref, tout moyen adapté car il ne faut pas oublier que tout élément superflu peut devenir dangereux.

 

Le soutien du foie s’effectue surtout par un repos maximal des activités du foie à l’aide d’une adaptation de la ration (limitation des graisses et peu de sucres rapides).

 

Bonne journée.

François Kaeffer

Chien. Techniques d'élevage. Tous droits réservés

Chien. Techniques d'élevage. Tous droits réservés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :