Servez-vous de votre nez !

Publié le par Catherine, Francois et Anne

Quand on mène une enquête, on doit toujours se fier à son flair. Votre nez ne remplacera pas les analyses ou un diagnostic mais il est de ces outils que vous n'oublierez jamais d'emmener.

L'odeur de l'eau, d'un aliment, d'une blessure ou de votre animal sont autant d'indices.

Revoyons quelques grands principes en ce domaine olfactif.

L'eau ne devrait pas avoir d'odeur.

Les aliments devraient avoir une odeur logique.

Par exemple, une odeur de champignon dans un foin n'est pas normale et doit donc alerter.

Une blessure n'a pas d'odeur. Une odeur forte doit faire suspecter une infection.

L'urine et les fèces de votre animal ont également une odeur particulière et sauf en cas de changement alimentaire, elle doit être relativement constante.

L'haleine de votre animal ne devra pas changer d'odeur sauf cas particuliers : changement alimentaire, ingestion d'aliment récente, pica...

Le pelage de votre animal a une odeur qui varie peu.

Vous voilà en possession des éléments de base nécessaires à l'analyse des résultats de votre gymnastique nasale, mais ce n'est qu'avec la pratique que vous pourrez obtenir la performance.

Anne Anta

Naseaux. Tous droits réservés. Techniques d'élevage

Naseaux. Tous droits réservés. Techniques d'élevage