Les phosphatases alcalines (PAL) : de l’os au sang

Publié le par François Kaeffer. Alpha et Omega

Les analyses sanguines concernant l’os et en particulier son état ne sont pas nombreuses dans les dosages classiques. Nous avons :

  • Le calcium. Cependant, cet élément est maintenu dans des normes étroites à moins de troubles hormonaux importants (PTH, calcitonine), donc son analyse, en général, n’apprend pas grand-chose sur l’état osseux.
     
  • La PTH (ParaThyroïd Hormon) : grande stimulante de la libération de calcium par les os et assure la réabsorption du calcium par les reins.
     
  • La calcitonine : la régulatrice du métabolisme phospho-calcique par diminution de la fixation du calcium dans l’os, par augmentation de l'élimination rénale du calcium et du phosphore.
     
  • La vitamine D mais son évolution traduit davantage un trouble du métabolisme phospho-calcique qu’un véritable trouble osseux.

Ce n’est qu’en mettant en corrélation les chiffres de la calcémie, phosphatémie, la PTH, la calcitonine et cette fameuse vitamine D que nous pouvons avoir une vague idée de l’état osseux… Mais c’est un brin délicat.

Aussi le marqueur du taux de phosphatases alcalines est le plus intéressant même s’il n’est pas forcément simple d’interprétation.

En effet, il existe plusieurs isoformes spécifiques de chaque organe producteur : l’os, le rein et le foie (canaux biliaires) qui sont les principaux. L’avantage est que le foie, tout comme le rein, possède d’autres marqueurs (ASAT, ALAT, GGT, bilirubine conjuguée et totale pour le foie et cystatine C, urée et créatine pour le rein) qui orientent sur un trouble de cet organe.

Une fois le trouble hépatique biliaire ou rénal écarté, la montée des phosphatases alcalines est un marqueur du remodelage osseux du point de vue minéral et non protéique avec le collagène. Ce sont d’autres marqueurs tels que les propeptides C-terminal du procollagène de type 1, propeptides N-terminal du procollagène de type 1, télopeptides C-terminal et télopeptides N-terminal, qui vont nous orienter vers un trouble protéique de la formation osseuse.

Les phosphatases alcalines sont augmentées lors d’un remaniement important de l’os dans le sens d’une formation osseuse. Cependant tout dépend de la localisation et des raisons de cette formation. Cela peut être normale : croissance, reminéralisation osseuse… ; ou anormale : hyperparathyroïdie, maladie osseuse…

Tout, dans une analyse de sang, n’est qu’interprétation.

François Kaeffer

Découvrez le poster Les minéraux chez les équidés réalisé par TE : métabolisme, excès, carences…
Pour commander une de nos publications, utiliser l’onglet "Commander un de nos produits" en haut de cette page ou connectez-vous sur notre site.

La garantie de l'expertise, le choix de l'indépendance

Membre de cheval. Techniques d'élevage. Tous droits réservés

Membre de cheval. Techniques d'élevage. Tous droits réservés