Mon cheval grossit à l’herbe et maigrit au foin

Publié le par Catherine Kaeffer. Editions Alpha et Omega

Le cheval qui n’est beau qu’à l’herbe et qui perd de l’état de façon inexorable à chaque période au foin est un grand classique. A tel point qu’on émet parfois l’idée que certains chevaux digèrent mal le foin.

De fait, il n’en est rien. Pour qu’un cheval ait du mal à digérer le foin, il faudrait qu’il ait du mal à dégrader la cellulose. Et dans ce cas, il aurait le même problème avec l’herbe surtout si elle est haute. En outre, cela signifierait que la flore ne serait plus efficace et si c’était le cas, le cheval aurait toutes les chances d’en mourir assez rapidement.

En fait, si on suppose un foin de qualité correcte, le cheval qui grossit avec l'herbe et maigrit au foin signifie qu'il consomme une quantité d'herbe supérieure à la quantité de foin (en tenant compte de la différence de teneur en eau bien sûr).

Les causes peuvent être nombreuses.

Un problème dentaire souvent assez classique, comme les surdents ou les tables rases, mais parfois aussi plus insidieux, comme une dent qui bouge, des gencives ou un palais sensible, une articulation de la mâchoire qui a du mal à mastiquer quelque chose de plus dur, une hauteur de distribution de foin qui entraîne des contractures etc.

Une insuffisance de production de salive fréquente chez les vieux chevaux ou ceux qui ne boivent pas assez.

Un foin qui ne convient pas au cheval : trop "piquant" pour un cheval ayant des problèmes d'ulcères, insuffisamment bien conservé.

Une compétition au tas de foin que forcément, vous ne retrouvez pas à l'herbe.

La conséquence d'un ou de plusieurs de ces facteurs est que le cheval mange juste pour calmer sa faim donc peut-être 10 % de moins que ce qu'il devrait... vous ne pouvez pas le voir car de fait, si vous l’observez, il mange, mais au fil des semaines vous pouvez en constater les effets, le cheval perd de l'état.

Il faut identifier le problème et surtout arriver à avoir une idée de la perte de poids. Cela permet de savoir combien de foin "manque". Nous verrons le calcul à effectuer dans un prochain article.

Une fois qu'on le sait, on peut déterminer si l'apport d'un aliment complémentaire classique est possible ou bien s'il faut passer à un succédané de foin... à moins que la cause soit soluble en elle-même.

Catherine Kaeffer

Découvrez La prise de sang, un outil dans l'alimentation de votre cheval réalisé par TE.
Pour commander une de nos publications, utiliser l’onglet "Commander un de nos produits" en haut de cette page ou connectez-vous sur notre site.

La garantie de l'expertise, le choix de l'indépendance

Cheval en hiver. Techniques d'élevage. Tous droits réservés

Cheval en hiver. Techniques d'élevage. Tous droits réservés