L’intoxication en fer, une réalité chez le cheval

Publié le par Catherine, François et Anne

 

Comme vous avez pu le lire à de nombreuses reprises, l’anémie (la diminution de la quantité d’hémoglobine dans le sang) chez le cheval est, à 99% du temps, due à une carence en cuivre et non en fer.

 

Le cheval ne sait rien faire comme les autres puisque pour tous les autres animaux de rente et de compagnie, les anémies par carence sont liées au fer.

 

Les supplémentations en fer sont dangereuses puisque c’est l’un des éléments les plus toxiques, avec l’iode, dans l’alimentation :

  • Excès alimentaire : gène de l’assimilation du zinc et du cuivre compromettant la solidité des os, tendons et donnant à la longue une anémie paradoxale…

 

La carence en cuivre empêche la production d’hémoglobine normale d’où cette erreur de supplémenter en fer en cas d’anémie. Chez l’Homme, les troubles dans la régulation du métabolisme du fer entraînant des excès sont appelé Hémochromatose.

 

  • A dose massive (supplémentation alors que l’on a une anémie paradoxale, par exemple), le fer est directement toxique.

 

La zone de stockage étant le foie, il n’est pas étonnant que chez le cheval comme chez l’Homme, nous retrouvions une dégénérescence hépatique avec au final, nécrose et fibrose.

 

La destruction du foie libère de nombreuses toxines et empêche la métabolisation de nombreux déchets dont l’ammoniac. Ceci va impacter sur le cerveau entraînant des dysfonctionnements neurologiques : l’encéphalose hépatique.

 

Il faut savoir que le fer a un cycle de recyclage dans l’organisme qui est très efficace donc un excès perdure dans le temps d’où une possible accumulation en cas d’excès sur long terme.

 

Bonne journée.

 

François Kaeffer

Cet article a été rédigé par l'équipe de Techniques d'élevage, pour découvrir d'autres articles et les services de notre équipe, rendez-vous surhttp://www.techniquesdelevage.frou http://anneetcat.wix.com/techniques-elevage.

Seringue. Techniques d'élevage. Tous droits réservés

Seringue. Techniques d'élevage. Tous droits réservés