Votre poulinière, une vraie championne !

Publié le par Catherine Kaeffer Alpha et Omega

On accorde souvent plus de considération aux grands champions qui vous font monter sur la première marche du podium qu’à la poulinière au ventre rond et aux mamelles gonflées qui ne fait apparemment rien dans son pré que de chouchouter sa progéniture, qui elle est THE champion en puissance. Bref, la nounou.

Mère au foyer, cela n’a jamais été une fonction valorisante… et pourtant…

Pourtant ce n’est pas une sinécure.

Et bien pour votre jument non plus !

Histoire de reconnaître la valeur de toutes les mamans du monde, qu’elles soient à 2 ou à 4 pattes, j’ai eu la curiosité de comparer les besoins nutritionnels d’une maman et d’un champion.

Le résultat est édifiant !

J’ai pris 2 chevaux de même poids : une poulinière au pic de lactation et un champion international, un cheval qui tourne aux jeux olympiques ou bien qui court l’Arc de Triomphe par exemple.

Dans ce graphique, la jument est en bleu et le champion en rouge.

Besoins comparés de la jument allaitante et du champion. Techniques d'élevage. Tous droits réservés

Besoins comparés de la jument allaitante et du champion. Techniques d'élevage. Tous droits réservés

Vous constaterez que, que ce soit pour l’appétit (CI kg de MS/j), les besoins énergétiques (UFC /j), protéiques (MADC g/j), en qualité de protéines (Lys g/j), la jument est bien plus exigeante que le champion. Et même pour les protéines elle explose carrément tous les records.

Au niveau des macro-minéraux, ceux qui sont liés à la production de lait sont plus importants pour l’allaitante que ce soit le calcium, le phosphore, ou le potassium. Par contre, ceux qui sont plus liés à l’effort musculaire ou à la sudation (Mg, Na, Cl) ont des besoins plus hauts chez le champion.

Besoins comparés de la jument allaitante et du champion. Techniques d'élevage. Tous droits réservés

Besoins comparés de la jument allaitante et du champion. Techniques d'élevage. Tous droits réservés

Au niveau des oligos-éléments et des vitamines, là encore la maman dépense beaucoup plus que le champion sauf pour la vitamine E qui là encore est très liée à l’effort musculaire.

Si on passe aux grands rapports de la ration, on constate qu’il faut à la poulinière une densité énergétique de la ration plus importante et bien sûr une ration beaucoup plus riche en protéines.

Besoins comparés de la jument allaitante et du champion. Techniques d'élevage. Tous droits réservés

Besoins comparés de la jument allaitante et du champion. Techniques d'élevage. Tous droits réservés

Bref, pendant au moins les 5-6 premiers mois de lactation, vous avez sous les yeux un organisme qui tourne à plein régime, qui synthétise à donf et qui bat tous les records du monde… sous l’apparence d’une petite jument bien pépère.

Évidemment, si vous lui donnez une ration « normale » ou simplement « un peu plus », elle va « sécher » en lactation puisque même la ration d’un champion du monde est insuffisante pour elle, alors je ne vous raconte pas quand on lui offre une ration de cheval de club parce que « elle ne travaille pas ».

Quand une jument sèche en lactation, ce n’est pas parce que « le poulain tire trop ». Le poulain, il tire normalement, mais avec ce normal, il doit assurer une croissance d’une vitesse phénoménale. Pensez, les humains passent de 3 à 70 kg en 18 ans alors que le cheval passe de 50 à 500 kg en trois ans.

Alors la jument qui sèche, non, ce n’est pas normal. C’est simplement que l’on n’a pas reconnu la championne qu’elle était au fond !

Et là, la maman qui est en moi s'insurge !

Catherine Kaeffer

N'hésitez pas à profiter de notre service d' établissement de bilans nutritionnels personnalisés pour votre cheval ou votre écurie en cliquant sur l’onglet « Demander un bilan nutritionnel » en haut de cette page ou en vous connectant sur notre site

La garantie de l'expertise, le choix de l'indépendance