Le cheval digère moins bien les céréales que le fourrage ?

Publié le par Catherine Kaeffer Editions Alpha et Omega

C’est une affirmation que vous trouverez régulièrement citée sur les réseaux sociaux. Elle est basée sur l’idée que l’amidon contenu dans les céréales n’est pas bien digéré voire même que le fait d’ajouter une céréale à une ration entraînerait ipso facto une mauvaise digestion globale de celle-ci. Par contre, que plus un aliment est riche en fibres, mieux il serait digéré.

Comparons la teneur en amidon de différents produits.

Teneur en amidon des aliments équins. Techniques d'élevage (R). Tous droits réservés

Teneur en amidon des aliments équins. Techniques d'élevage (R). Tous droits réservés

Nous constatons que le fait qu’il y ait de l’amidon ou pas dans un produit est lié à la famille botanique et à la partie de la plante. Pas d’amidon dans les tiges (foin, paille) ou les racines (betterave) mais uniquement dans les graines si la plante stocke son énergie sous cette forme. Donc par exemple, pas d’amidon dans un oléagineux comme le lin.

Comparons la teneur en fibres d’un certain nombre d’aliments courants :

Teneur en fibres des aliments pour les chevaux et poneys. Techniques d'élevage (R). Tous droits réservés

Teneur en fibres des aliments pour les chevaux et poneys. Techniques d'élevage (R). Tous droits réservés

Comme prévu, nous constatons que les fourrages (jaune ou vert) sont logiquement plus riches en fibres que les graines qu’elles soient des céréales (orange) ou des oléagineux (bleu). Le son (rouge) qui est une issue de céréale est plus riche en fibres que les céréales nues comme l’orge ou le maïs et moins qu’une céréale avec des glumelles comme l’avoine.

Regardons maintenant la digestibilité de la matière organique c’est-à-dire le pourcentage de l’aliment ingéré qui va effectivement être digéré par le cheval (exception faite des minéraux qui sont un cas à part).

Si on classe les mêmes aliments selon ce critère, on arrive au graphe suivant.

Digestibilité des aliments pour chevaux. Techniques d'élevage (R). Tous droits réservés

Digestibilité des aliments pour chevaux. Techniques d'élevage (R). Tous droits réservés

Globalement on constate que les fourrages (vert et jaune) sont moins bien digérés que les céréales ou les oléagineux (orange et bleu).

Faisons maintenant la liaison entre la teneur en amidon et la digestibilité du produit.

Digestibilité / teneur en amidon des aliments pour chevaux. Techniques d'élevage (R). Tous droits réservésDigestibilité / teneur en amidon des aliments pour chevaux. Techniques d'élevage (R). Tous droits réservés

Digestibilité / teneur en amidon des aliments pour chevaux. Techniques d'élevage (R). Tous droits réservés

Si on regarde l’ensemble des produits, il n’y a pas de corrélation évidente entre la teneur en amidon et la digestibilité. En effet, un foin comme une graine de lin ne contiennent pas d’amidon. Si la teneur en amidon et la digestibilité était directement liée, alors la graine de lin devrait être digérée comme le foin. De fait, il n’en est rien.

Par contre, si on regarde la liaison entre la teneur en fibre et la digestibilité, il apparaît clairement que plus un aliment est riche en fibres, globalement, moins il est bien digéré. Moins, il est riche en fibres, plus il est digestible.

Digestibilité / teneur en cellulose des aliments pour chevaux. Techniques d'élevage (R). Tous droits réservésDigestibilité / teneur en cellulose des aliments pour chevaux. Techniques d'élevage (R). Tous droits réservés

Digestibilité / teneur en cellulose des aliments pour chevaux. Techniques d'élevage (R). Tous droits réservés

En conclusion, contrairement à ce qu’on peut lire ici et là, l’amidon est bien digéré et le fait de choisir un aliment plus riche en fibres vous amènera à diminuer la digestibilité. C’est un résultat classique, bien connu des zootechniciens et valable de façon globale pour beaucoup d’espèces animales. Bref, même si cette idée va à contre-courant de ce qu’on lit si souvent sur les réseaux sociaux, elle est loin d’être nouvelle… Ce principe a été démontré depuis plus de 60 ans. On ne peut pas dire que je fais aujourd’hui dans l’innovation.

Mais alors pourquoi lit-on autre chose ? Parce qu’on confond digestibilité et hygiène digestive. Autrement dit, on confond le fait qu’un aliment soit facile ou pas à dégrader par les processus digestifs et l’équilibre du système digestif en lui-même.

Pour fonctionner correctement, un tube digestif a besoin d’une fraction suffisante d’éléments indigestibles. Les éléments digestibles par définition vont « disparaître » en cours de route, ils n’arriveront pas au bout. Donc si vous avez une alimentation trop digestible, la fin du tube digestif ne pourra pas correctement fonctionner.

Donc oui, les fibres, c’est indispensable à l’hygiène digestive, à une bonne alimentation, au bien-être de votre cheval mais pas parce qu’elles sont mieux digérées. Au contraire, leur principale qualité est justement qu’elles le sont moins bien.

Catherine Kaeffer

Découvrez Je comprends l'étiquette de l'aliment de mon cheval réalisé par TE.
Pour commander une de nos publications, utilisez l’onglet "Commander un de nos produits" en haut de cette page ou connectez-vous sur notre boutique en ligne.

La garantie de l'expertise, le choix de l'indépendance