Qu’est-ce qu’un CMV ou AMV « Élevage » ?

Publié le par Catherine Kaeffer. Éditions Alpha et Omega

Un CMV est un complément minéral vitaminé. La dénomination officielle actuelle est AMV (Aliment minéral vitaminé) mais personnellement, je trouve que l’idée de « complément » est plus compréhensible donc je continue à l’utiliser.

Il s’agit donc d’un produit contenant 40 % de matières minérales. Autrement dit il contient des macroéléments comme le calcium, le phosphore, le magnésium, le potassium et des oligo-éléments que le cuivre, le zinc, l’iode, le fer, le sélénium, le manganèse et j’en passe. Il contient aussi des vitamines comme la vitamine A, D, E, les vitamines du groupe B, la vitamine C etc.

Il existe une infinité de formulations possibles avec plus de l’un ou moins de l’autre. Parfois des produits qui sont axés sur quelques éléments dans un but précis, parfois des formulations plus ubiquitaires.

Leur nom commercial peut refléter leur utilisation de façon assez sobre (ex : sport, racing, huf) ou bien de façon plus imaginative (boost, vital, harmonie). Souvent on a une référence au type de chevaux pour lequel il est prévu.

Ainsi en est-il de la vaste gamme des CMV dit « Élevage » qui sont destinés à être utilisés pour les animaux d’élevage entendez par là les reproducteurs (poulinières et étalon) et les jeunes.

Donc on se dit que si on a un cheval qui entre dans ces catégories et qu’on lui donne un CMV élevage, cela va forcément coller.

Oui et non.

La majeure partie (mais pas tous, ce serait trop simple) des CMV Élevage sont conçus pour être utilisés avec une alimentation « traditionnelle ». Sous ce vocable est désignée une alimentation qui comprend un fourrage « classique », des céréales non transformées en quantités importantes et souvent derrière un protéagineux ou un tourteau. Dans ce cas, vous avez des céréales qui sont déficientes en calcium, avec un protéagineux ou un tourteau qui le sont aussi. Vous avez donc un apport de calcium insuffisant.

La plupart des CMV « Élevage » ont pour principale caractéristique d’être très riches en calcium pour compenser ce déficit en calcium des céréales.

Un CMV « Élevage » n’est donc pas un « Super CMV » mieux que les autres. Ce n’est pas non plus un produit qui conviendra forcément à tout cheval entrant dans la catégorie Élevage. C’est simplement un CMV conçu pour une situation particulière : cheval à gros besoins avec une alimentation carencée en calcium. Manque de calcium qu’il va permettre de corriger.  

Car dans cette histoire tous les termes comptent. J’ai bien dit : « une alimentation qui comprend un fourrage « classique », des céréales non transformées en quantités importantes et souvent derrière un protéagineux ou un tourteau ». Si un de ces points n’est pas vérifié dans votre cas, alors prendre un CMV « Élevage » n’est pas forcément le meilleur choix.

1. Fourrage « classique ». Si vous avez un foin luzerné, un apport complémentaire en sainfoin ou bien un foin de Crau, vous avez un fourrage riche en calcium. Il est possible que ce calcium supplémentaire par rapport à un foin de pré soit suffisant pour corriger le déficit en calcium des céréales. Dans ce cas, un apport supplémentaire en calcium via le CMV n’est peut-être pas nécessaire voire carrément déconseillé.

2. Céréales non transformées. Je ne parle pas d’un simple floconnage qui ne change rien mais de céréales inclues dans un aliment industriel. En effet, dans ce cas, il est vraisemblable (mais c’est à vérifier tout de même) que le formulateur de l’aliment ait déjà corrigé le déficit en calcium des céréales. S’il l’a fait, il ne faut pas rajouter une deuxième dose de calcium supplémentaire.

3. En quantités importantes. Évidemment, si vous avez 3 poignées de céréales comme c’est le cas par exemple sur bon nombre de gestantes, alors forcément, le déficit en calcium de ces 3 poignées comptera pour du beurre et c’est bien l’apport en calcium du fourrage qui fera le job. Il est donc inutile de corriger un déficit… qui n’existe pas.

4. Avec derrière un protéagineux ou un tourteau. Et oui, si vous utilisez la luzerne pour faire remonter votre taux protéique, vous allez apporter du calcium en masse. Vous risquez même d’en avoir trop. Alors forcément dans ce cas, un CMV Élevage n’est généralement pas un choix judicieux. À noter que l’utilisation de la pulpe de betterave amène au même résultat. Mais c’est vrai que pour d’autres raisons, en élevage, ce n’est pas forcément souhaitable de l’utiliser de façon importante.

Il est donc important de ne pas se contenter de la simple mention « Élevage », « Stud » et autres « Breeding » pour dire que le produit conviendra dans votre situation. Il serait tout de même bête de dépenser de l’argent pour acheter un produit qui ne vous conviendra pas, alors que celui d’à côté aurait été plus profitable à vos chevaux, non ?

Catherine Kaeffer

Découvrez le guide Les aliments sources naturelles de minéraux réalisé par TE.
Pour commander une de nos publications, utilisez l’onglet "Commander un de nos produits" en haut de cette page ou connectez-vous sur notre boutique en ligne.

La garantie de l'expertise, le choix de l'indépendance

Jument allaitante. Techniques d'élevage (R) tous droits réservés

Jument allaitante. Techniques d'élevage (R) tous droits réservés