Quelles friandises pour mon cheval ? Les friandises traditionnelles

Publié le par Catherine Kaeffer. Editions Alpha et Omega

Que ce soit pour le récompenser ou pour lui faire plaisir, beaucoup d’entre nous donnent des friandises à leurs chevaux. Traditionnellement du sucre ou du pain. Plus récemment, des pommes ou des carottes. Actuellement, souvent des friandises maison ou industrielles.

Comment choisir les friandises qui conviennent à mon cheval ?

Le sucre

Actuellement, le sucre a une mauvaise image. Il peut cependant être donné en petites quantités, au mieux juste avant l’effort ou pendant celui-ci. Ainsi le pic de glycémie (relatif) qu’il provoque est directement utilisé par les muscles sans aucun risque. Ceci étant, un morceau de sucre de 5 g sur un cheval de 500 kg qui vous mange allègrement ses 10 kg de nourriture par jour, c’est vraiment peu. Donc sur un cheval qui n’a pas de souci métabolique, c’est sans conséquence. Il est pratique à mettre dans la poche. Donc pas de panique, ce n’est pas le petit morceau de sucre qui récompense un exercice particulièrement réussi qui rendra votre cheval obèse ou insulino-résistant. Peut être utilisé en poudre pour apprivoiser les poulains peureux et leur apprendre à manger dans la main.

Cependant, certains chevaux ne l’apprécient guère. A bannir pour les chevaux déjà obèses, insulino-résistants, PSSM, SME, ulcéreux ou les chevaux qui ne travaillent pas hors poulinières ou poulains.  

Le pain

A condition d’être donné très sec, coupé en petits morceaux et en petite quantité, le pain est tout à fait utilisable comme friandise. Il doit pouvoir se casser quand on le tape. Il faut impitoyablement éliminer le pain « caoutchouc » ou bien le pain moisi. Après, on reste dans la friandise, donc de petites quantités, pour « la bonne bouche », pas des baguettes entières.

A bannir pour les chevaux déjà obèses, insulino-résistants, PSSM, SME, ulcéreux ou les chevaux qui ne travaillent pas hors poulinières ou poulains.  

Les carottes

Appétentes, riches en eau, appréciées des chevaux, naturelles. Peu de contre-indications. La teneur en sucre n’est pas un souci pour un cheval sain ou un poulain (petits bouts s’il est jeune).  

A bannir pour les chevaux insulino-résistants, PSSM, symptomatiques SME. Rester modéré pour les chevaux à ulcères ou les chevaux qui ne travaillent pas. Peut pour eux constituer un substitut au repas pendant que les autres mangent. Il vaut mieux un cheval ulcéreux qui reste calme en mangeant 2 carottes pendant que les autres ont un repas qu’un cheval qui tourne dans son box en stressant parce que lui n’a rien.

Les pommes

Utilisation proche des carottes. A noter que certaines variétés sont plus douces et d’autres plus acides. Préférer les douces pour les chevaux qui ont des soucis gastriques. Par contre, certains chevaux adorent les variétés acides comme la Granny Smith. Donc voir en fonction des goûts du cheval.

Dans un prochain article nous aborderons les friandises industrielles, artisanales et de fabrication maison.

Catherine Kaeffer

Découvrez La prise de sang, un outil dans l'alimentation de votre cheval réalisé par TE.
Pour commander une de nos publications, utilisez l’onglet "Commander un de nos produits" en haut de cette page ou connectez-vous sur notre boutique en ligne.

La garantie de l'expertise, le choix de l'indépendance

Chevaux en balade. Techniques d'élevage (R). Tous droits réservés

Chevaux en balade. Techniques d'élevage (R). Tous droits réservés