Photodermatose du paturon chez les chevaux ou les poneys porteurs de balzanes

Publié le par Catherine Kaeffer. Editions Alpha & Oméga

En cette saison de plein soleil, certains chevaux présentent des lésions ulcéro croûteuses du paturon. Il peut s’agir d’une réaction au soleil, soit « normale », c’est le coup de soleil simple, soit suite à une photosensibilisation. Techniques d'élevage fait le point.

Dans le cas d’une photosensibilisation, on distingue :

La photosensibilisation due à l’ingestion de certaines plantes comme la berce ou le millepertuis ou de toxiques comme les anthelminthiques à base de phénothiazine. Dans ce cas, l’agent photosensibilisant est absorbé, digéré, passe dans le sang et se retrouve dans la peau.

La photosensibilisation aussi être liée à un désordre du foie. En effet, la digestion de la chlorophylle produit la phylloérythrine qui est un agent photodynamique. Mais normalement, la phylloérythrine doit être détoxifiée par le foie et être éliminée. Si le foie est en mauvais état, sa détoxification ne se fait plus correctement et le produit se retrouve dans la peau.

Au niveau des membres, le phénomène est bien entendu plus prononcé sur ceux qui ont des balzanes.

Un autre facteur aggravant est l’existence de crevasses, anciennes, guéries mais qui laissent pendant un moment une peau rose et jeune sur laquelle les poils n’ont pas encore repoussé et donc sans protection.

Les lésions sont rapidement assez impressionnantes et font souffrir le cheval. Les désinfections et les soins indispensables ne sont pas suffisants puisque l’exposition au soleil demeure.

Photodermatose sur un membre avec balzane blanche. Techniques d'élevage (R) Tous droits réservés

Photodermatose sur un membre avec balzane blanche. Techniques d'élevage (R) Tous droits réservés

Pour protéger, on pense souvent à l’application de crèmes solaires s’il n’y a pas de plaie donc plutôt en préventif, de corps gras ou au maintien du cheval à l’ombre.

Mais il existe une autre méthode pour protéger efficacement. Il s’agit de mettre au cheval une guêtre dans laquelle on aura glissé un morceau de tissu qui ne fera pas tout le tour du canon mais qui tombera derrière pour protéger la peau du soleil.

Dispositif pour protéger le paturon du soleil. Techniques d'élevage (R) Tous droits réservés

Dispositif pour protéger le paturon du soleil. Techniques d'élevage (R) Tous droits réservés

Dans cette photo, le tissu est assez épais (tissu éponge). Si le tissu est plus fin, il faut simplement que la bande soit plus longue pour qu’elle puisse faire toute la hauteur de la guêtre et pouvoir être rabattue dessus et scotchée.

Catherine Kaeffer

Vous avez aimé cet article ? Saviez-vous que notre équipe réalise des livres et des guides pour les professionnels et les particuliers du monde du cheval ?

Découvrez La flore, clé du bien-être de mon cheval et notre poster récapitulatif La flore digestive intestinale du cheval réalisé par TE.
Pour commander une de nos publications, utilisez l’onglet "Commander un de nos produits" en haut de cette page ou connectez-vous sur notre boutique en ligne.

Techniques d'élevage,
la garantie de l'expertise, le choix de l'indépendance,
jusque dans votre poche !

MAJ juin 2022

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :