L’herbe grasse est… maigre !

Publié le par Catherine Kaeffer. Alpha et Omega

On entend souvent dire que l’herbe « grasse » peut poser des problèmes aux chevaux.

Donc beaucoup de personnes pensent que l’herbe à certains moments, contient beaucoup de « matières grasses », pas comme le beurre ou l’huile bien sûr mais en quantités suffisantes pour qu’elles créent des soucis de foie.

Mais d’un autre côté, nous trouvons tout à fait normal que les régimes préconisent la consommation de légumes verts et de salades parce que ce sont des aliments maigres.

La langue est ainsi faite qu’elle fait parfois des raccourcis qui peuvent induire en erreur.

L’herbe qu’elle soit dite « grasse » ou non est un produit dont la teneur en matières grasses est faible (environ 3 % de la matière sèche) comme le serait un légume vert.

Alors pourquoi est-elle qualifiée de « grasse » ?

Une herbe est « grasse » lorsqu’elle permet l’engraissement des animaux. C’est donc une herbe qui regroupe un certain nombre de caractéristiques :

  • Elle est présente en abondance.
  • Elle est très appétente et donc consommée spontanément en grandes quantités.
  • Elle est riche en feuilles donc en éléments nutritifs.

Ce triptyque permet des apports nutritionnels importants et donc une prise de poids ou bien une bonne base pour une lactation.

La graisse, elle est donc dans l’animal ou dans son lait mais en aucun cas dans l’herbe fut-elle grasse.

Catherine Kaeffer

Découvrez le poster sur La flore digestive intestinale du cheval réalisé par TE
Pour commander une de nos publications, utiliser l’onglet "Commander un de nos produits" en haut de cette page ou connectez-vous sur notre site.

La garantie de l'expertise, le choix de l'indépendance

Chevaux au pré. Techniques d'élevage. Tous droits réservés

Chevaux au pré. Techniques d'élevage. Tous droits réservés